Home / CULTURE / Birmanie: 3 hommes condamnés à la prison pour blasphème envers Bouddha

Birmanie: 3 hommes condamnés à la prison pour blasphème envers Bouddha

Deux Birmans et un Néo-Zélandais ont été condamnés à deux ans et demi de prison assortis de travaux forcés pour blasphème. Ils dirigeaient un bar à Rangoon, en Birmanie, et l’un d’eux avait mis en ligne une image de Bouddha avec des écouteurs pour la promotion d’une soirée. Une image insultante, d’après l’accusation. Un verdict qui illustre la montée en puissance de l’extrémisme bouddhiste en Birmanie.

Elle crie sa colère à un groupe de bonzes extrémistes venus assister au verdict. La mère d’un des accusés birmans leur reproche d’acheter des téléphones portables avec les donations des fidèles et de répandre ensuite leurs messages de haine sur les réseaux sociaux. La police est obligée d’intervenir pour les séparer.

Un peu plus tard, Philip Blackwood sort du prétoire dans la cohue. Ce Néo-Zélandais et ses deux associés birmans ont été condamnés à deux ans et demi de prison. « C’est plus que le maximum encouru », se lamente celui qui a mis en ligne l’image controversée. L’épouse du troisième prévenu, Myat Nandar, ne comprend pas non plus la sévérité du verdict, notamment contre les deux accusés birmans.

« Ils ne savaient rien. La justice a décidé que tout le monde est coupable. Je suis très choquée, c’est complètement injuste. Ils sont coupables de quelque chose qu’ils n’ont pas fait et dont ils n’avaient pas connaissance. C’est clair, ça saute aux yeux. Comment pouvons-nous encore faire confiance au tribunal ? »

Democratic Voice of Burma, un média birman, a choisi, mardi 17 mars, de mettre en ligne sur la page d’accueil de son site la photo jugée blasphématoire et qui a valu la condamnation aux trois accusés.

 

rfi

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Royaume du Maroc / Marrakech / FMMD 2018: Document, Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières

Conférence intergouvernementale chargée d’adopter le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières Marrakech …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *