Home / POLITIQUE / Ali Bongo se prononce sur le transfèrement de Gbagbo

Ali Bongo se prononce sur le transfèrement de Gbagbo

Les images des portes du pénitencier de Scheveningen se refermant derrière le véhicule transportant Laurent Gbagbo, ont fait le tour du monde.

En effet, ce 28 novembre 2011, les autorités ivoiriennes remettent l’ex-président, Laurent Gbagbo, à la Cour pénale internationale (Cpi). Ces scènes sont encore vivaces dans les esprits des Africains, qui ne manquent aucune occasion d’en parler. Le dernier en date n’est autre que le président gabonais, Ali Bongo.

Dans une interview parue hier dans l’hebdomadaire  »Jeune Afrique » n° 2800, le chef d’Etat gabonais n’a pas voulu s’attarder sur ce transfèrement. «Cette question concerne les Ivoiriens, et eux seuls. S’ils estiment que Laurent Gbagbo s’est mal comporté et qu’il doit être jugé, je n’y trouve rien à redire», a-t-il indiqué.

La Cour pénale internationale jugera l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, pour des crimes contre l’humanité présumés commis lors de violences qui ont déchiré le pays en 2010 et en 2011. «La chambre préliminaire de la Cpi a confirmé, à la majorité, quatre charges de crimes contre l’humanité […] à l’encontre de Laurent Gbagbo et l’a renvoyé en procès devant une chambre de première instance», a annoncé la Cpi, le 12 juin dernier, dans un communiqué. Les quatre charges sont : viols, (…) Lire La suite sur Linfodrome

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Scandale / Migration: Une jeune fille congolaise de 12 ans violée par son compatriote (leader associatif)…

Dans cette vidéo et selon la traduction de son contenu par un ami congolais il s’agit …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>