Home / COOPÉRATION / Algérie / Migration: Agression d’un enfant subsaharien.

Algérie / Migration: Agression d’un enfant subsaharien.

C’est un mot-dièse qui fait désormais partie des tendances en Algérie. En effet, le hastag #لا_للافارقه_في_الجزاير — comprenez « Non aux Africains en Algérie », la date de son lancement n’a pas été choisie au hasard: le 20 juin, c’était la Journée mondiale des réfugiés.

Une vidéo montrant un enfant subsaharien frappé violemment par un Algérien au niveau de la station de bus Souidani Boudjemâa, est diffusée sur les réseaux sociaux depuis la matinée de ce mercredi, choquant nombre d’internautes. La vidéo montre un enfant subsaharien qui demandait l’aumône à un homme de forte corpulence, giflé par ce dernier, avec une force telle qu’il est renversé par terre sur un sol trempé par la pluie.

A lire aussi:⇒ Un reportage de la télé italienne Tg3 sur les expulsions des migrants subsahariens.

Le coup donné dans l’intention de faire très mal est accompagné d’une insulte vulgaire de la part de l’homme qui semble être le chauffeur ou le receveur du bus dans lequel il monte juste après avoir commis l’acte scandaleux. Des ricanements se font entendre autour de l’enfant immédiatement après le coup, ils proviennent sans doute de l’assistance complice.

Ces rires des témoins complices se font plus stridents lorsque l’enfant choqué et perdu se met à pleurer. Au même moment, un deuxième homme incite un autre enfant subsaharien à frapper le premier qui était à ce moment-là encore en sanglots. Une scène des plus choquantes qui rappelle les conditions inhumaines dans lesquelles vivent les migrants subsahariens, surtout leurs enfants, et le comportement indigne qu’ont malheureusement de nombreux Algériens avec eux.

A Lire aussi  Algérie: Le financement aveugle du Polisario est un sujet tabou

 

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Les filles de l’Oligarchie algérienne: Amiour Widad , Fille d’un ancien magistrat, au cœur d’un scandale immobilier à Béjaia

Elle s’appelle Amiour Widad , Fille d’un ancien magistrat Désormais les « bouchers » sont partout ! Amiour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>