Home / Business / Algérie: Lorsque le général-major Ali Ghediri, candidat à la présidentielle était le garde du corps de Bouteflika !!!

Algérie: Lorsque le général-major Ali Ghediri, candidat à la présidentielle était le garde du corps de Bouteflika !!!

Algérie: Lorsque Ali Ghediri était le garde du corps de Bouteflika

Le candidat à l’élection présidentielle du 18 avril Ali Ghediri a exprimé, mercredi 6 mars, son refus de se retirer de la course électorale en dépit des défections de taille au sein de sa direction de campagne et la pression du mouvement populaire.

Lorsque Ali Ghediri était le garde du corps de Bouteflika !!!

Dans un message vidéo adressé à la nation, quelques heures après la démission de son président de campagne Maître Mokrane Ait Larbi, le général à la retraite s’est dit « déterminé à mener cette bataille, dans l’objectif de changer la situation du pays, pour la rupture et pour placer les bases de la deuxième république ».
Zoubida Assoul, avocate et présidente du parti de l’Union pour le changement et le progrès (UCP) a appelé, mardi 5 mars, les candidats à la présidentielle du 18 avril à se retirer du processus électoral qu’elle qualifie « d’illégitime».

Voir vidéo:

Ainsi, le parti a dénoncé « l’entêtement du pouvoir » qui continue à ignorer « la colère populaire » dans un communiqué de presse, publié, hier mardi, à l’issue d’une réunion de son bureau politique.

Zoubida Assoul estime dans le même texte que le « pouvoir réfute la vérité en s’obstinant à violer la Constitution et la loi électorale ». L’Union pour le changement et le progrès a appelé les autres candidats à la présidentielle d’avril 2019 à « se retirer de la course » pour ne pas prendre part à un « processus illégitime » et à une « mascarade historique ».

A Lire aussi  Le continent africain est régulièrement le théâtre de coups d'État, ratés ou réussis. L'histoire continue...

Il faut rappeler que l’UCP a déjà apporté son soutien au candidat de « la rupture » Ali Ghediri et que Zoubida Assoul faisait partie de son staff de campagne. Ainsi donc, elle lâche Ghediri et se repositionne avec la rue contre les élections présidentielles 2019.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Algérie / Kabylie: le passé noir de Kamel Feniche le nouveau président du Conseil constitutionnel à Béjaïa (témoignage)

En effet, Aissa Arab, l’un des détenus du mouvement du 19 mai 1981, a livré …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *