JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Algérie : le journaliste indépendant Khaled Drareni condamné à trois ans de prison ferme

Algérie : le journaliste indépendant Khaled Drareni condamné à trois ans de prison ferme

Algérie : le journaliste Khaled Drareni condamné à trois ans de prison ferme

Le verdict est tombé dans le procès du journaliste Khaled Drareni, Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche au tribunal de Sidi M’hamed. Le journaliste indépendant Khaled Drareni, 40 ans, est devenu un symbole du combat pour la liberté de la presse en Algérie. Correspondant dans le pays de la chaîne de télévision française TV5 Monde et de RSF, il dirige aussi le site d’information en ligne Casbah Tribune.

Khaled Drareni est condamné à trois ans de prison ferme et 50 000 dinars d’amende, Benlarbi et Hamitouche à deux ans de prison dont quatre mois ferme et 50 000 dinars d’amende.

Pour avoir couvert le Hirak

Le journaliste algérien, Khaled Drareni, correspondant de TV5MONDE et représentant de Reporters sans Frontières (RSF) dans le pays, a été condamné à trois ans de prison ferme. Il était accusé d’« incitation à un attroupement non armé » et d’« atteinte à l’intégrité du territoire national » après avoir couvert, le 7 mars à Alger, une manifestation du Hirak, le soulèvement populaire qui a secoué l’Algérie pendant plus d’un an.

Il avait été interpellé le 7 mars dernier alors qu’il couvrait une marche du mouvement de protestation du Hirak.

« C’est un verdict très lourd pour Khaled Drareni. Trois ans ferme. On est surpris. Le dossier est vide« , a déclaré à l’Agence France-Presse Maître Nouredine Benissad, un avocat du collectif de défensede Khaled Drareni qui a l’intention de faire appel.

La condamnation à trois ans de prison ferme du journaliste algérien et correspondant de Reporters sans frontières (RSF) en Algérie, relève « clairement d’une persécution judiciaire« , a fustigé le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire.

Cette décision d’une « justice aux ordres » « soulève le cœur et l’esprit par son caractère arbitraire, absurde et violent », a écrit M. Deloire sur son compte Twitter.


« C’est un verdict très lourd pour Khaled Drareni. Trois ans ferme. On est surpris. Le dossier est vide », a déclaré l’avocat aussi président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH).

Début août, le parquet algérien avait réclamé quatre ans de prison ferme contre Khaled Drareni et ses deux co-accusés. Le procureur du tribunal de Sidi M’hamed avait également requis une lourde amende à l’encontre des trois accusés, ainsi que la privation de leurs droits civiques.

Lire aussi:

Algérie: quelle est la différence entre « Un dealer » et « un journaliste »

About gherrrabi

Check Also

ROYAUME DU MAROC: M. NASSER BOURITA PARTICIPE A LA REUNION ANNUELLE DE HAUT NIVEAU DU GROUPE DES AMIS DE L’ALLIANCE DES CIVILISATIONS DES NATIONS UNIES (UNAOC)

La réunion qui coïncidait avec le quinzième anniversaire de l’UNAOC portait sur le thème du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *