Home / Business / Algérie / Lait : les raisons d’une crise à répétition… Le cas de (Tahar Missoum, «spécifique»).

Algérie / Lait : les raisons d’une crise à répétition… Le cas de (Tahar Missoum, «spécifique»).

 

Crise du lait en Algérie
Crise du lait en Algérie
Crise du lait en Algérie
Crise du lait en Algérie

lait lait_pnurie خبز

Avec une superficie de 2 381 741 km², l’Algérie est le plus grand pays du continent africain, depuis la scission du Soudan. Malgré cette superficie l’Algérie connait de graves crises du lait. Le lait en sachet, s’est raréfié ces derniers jours. Au point d’inquiéter la majorité des ménages. En effet, différents faits montrent que le marché enregistre une pénurie de ce produit. Dans plusieurs quartiers de la capitale, les consommateurs éprouvent des difficultés à acquérir le lait pasteurisé….Pourquoi…?

La dépendance algérienne  à l’égard de la poudre de lait  importée soutient  l’emploi à l’étranger et les productions laitières étrangères. Elle inhibe la production du lait cru. D’autant que les pouvoirs publics n’affichent pas une volonté politique matérialisée sur le terrain de promouvoir  la production laitière locale en substitution aux importations. Pire, le pouvoir ferme des usines de production de lait…le cas de l’usine de (Tahar Missoum, «spécifique»). Tant que ce statu quo sera maintenu, les pénuries cycliques de lait pasteurisé vont demeurer.

Le député Tahar Missoum, plus connu sous le sobriquet de «spécifique», continue, d’après ses dires, de subir la «colère» du Ministre de l’industrie et des mines, Abdeslam Bouchaouareb.

Dans une déclaration faite au quotidien arabophone «El Khabar»,  celui qui a suscité la polémique à maintes reprises par ses révélations fracassantes prononcés à l’intérieur de l’APN¹, affirme qu’il a reçu jeudi la visite de gendarmes qui lui ont signifié, «verbalement» a-t-il précisé, qu’ils viendront ce dimanche pour appliquer un ordre de fermeture de son usine de production de lait.

«Je ne demande pas la réouverture de mon usine, juste l’ordre de fermeture afin que je puisse recourir aux procédures légales pour me défendre», a-t-il expliqué à ce propos. Tahar Missoum indique que ceux qui ont ordonné la fermeture évoquent l’apparition d’un «microbe» dans les sachets de lait produits par son usine. Il faut rappeler que les problèmes de ce député ont commencé durant le mois de juillet dernier après qu’il ait traité Bouchaouareb de «fils de harki». Selon «spécifique», l’ONIL, l’office nationale intersectorielle de lait, a refusé de lui délivrer lés quantités de poudre de lait nécessaires au fonctionnement de l’usine qui fournit toute la wilaya de Médéa et de ses environs avec une capacité de production de 200 000 litres par jour.

A Lire aussi  "Il petrolio compra pacificazione sociale e armi": Ce pétrole qui achète la paix sociale et des armes en Algérie!!!!!

¹: Assemblée populaire nationale (APN).

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Afrique / Maroc: coopération Sud-Sud, société civile africaines, défis et horizons

Guerres, pauvreté et pandémies comptent parmi les clichés sur l’Afrique les plus ancrés dans les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>