Home / SOCIÉTÉ / Algérie : Enlever son voile pour travailler

Algérie : Enlever son voile pour travailler

Le Directeur général des Douanes, Mohamed Abdou Bouderbala, a dressé à l’ensemble des directions, centrales et régionales, un télégramme relatif au port de la tenue réglementaire par les agents douaniers. Objectif : rappeler que le port du voile est interdit.

«Tous les fonctionnaires appartenant aux corps spécifiques de l’administration des Douanes sont astreints au port de l’uniforme y compris le personnel de sexe féminin. La tenue portée doit être complète et conforme à la réglementation en vigueur sans aucun ajout ou soustraction de tout élément ou insigne modifiant la nature de la tenue réglementaire», lit-on dans cette note rédigée par le Directeur général des Douanes, Mohamed Abdou Bouderbala.

Voulant être encore plus explicite, la direction des Douanes précise que «le foulard (Khimar) ne constitue pas un article de la tenue réglementaire homologuée», avant d’ajouter qu’«à cet effet, son port est interdit» et que «toute défaillance doit faire l’objet d’une enquête disciplinaire pour faute professionnelle de quatrième degrés».

C’est le député Lakhdar Benkhallef, du parti islamiste Front de la Justice et du Développement (Adala) de Abdallah Djabbalah, qui a publié cette note sur son “mur” Facebook. Plusieurs internautes, dans leur commentaires, ont alors fustigé le premier responsable des Douanes algériennes qui, de ce fait, interdit aux femmes de porter le hidjab.

Or, ce dernier n’avait fait que rappeler une réglementation existante. Et en la matière, les Douanes ne font pas exception. Elle ne sont effectivement pas les seules à exiger une tenue spécifique et à interdire le voile. Les services de sécurité, de police, de gendarmerie et l’armée interdisent eux aussi à leur personnel de porter le voile et de respecter la tenue réglementaire.

A Lire aussi  Samira Mokrani a été sacrée en avril 2014 à Budapest, en Hongrie

Le vrai visage du conseiller de Bouteflika.
On vous le dit
Saïd Bouteflika, frère cadet et conseiller du président Algérien, n’est qu’un homosexuel finalement comme son frère.
Qui dit mieux !
C’est l’Algérie des Gay au pouvoir qui dessinent 2025. Le clan d’Oudjda, à sa tête la famille Bouteflika et l’architecte de la préparation du 4 eme mandat de 2014.
On ne peut que dire « One, Two, Three, l’Algérie des homo ».
Sur les photos, on voit Saïd Bouteflika avec le coiffeur des danseuses et chanteuses. Ça c’est un vrai amour, même François Hollande ne pourra pas faire mieux.
Le vrai visage du conseiller de Bouteflika. dans Algérie
Le pote de Saïd Bouteflika : ça se tape entre les Bouteflika
Tant que l’alcool et les stupéfiants ne manquent pas, sa baise entre eux, mais c’est l’Algérie qui est entre leurs mains.
Qui veut encore ? Et puis, que vaut la vie de 38 millions d’Algériens devant celle de la famille royale ?
«One, Two, Three, qui baise l’Algérie? ».
La république des homosexuels : Entre les Bouteflika, ça se tape.
Pour Saïd bouteflika : Du sex, encore du sex, rien que le sex.

On vous le dit
Le confident intime des nuits roses de Saïd Bouteflika

Le vrai visage du conseiller de Bouteflika. dans Algérie 545258_522049717873369_1746331808_n1

About Mohammed Gherrabi

Check Also

1

Afrique / Algérie / Economie / Document: acquisition de 200.000 cartouches lacrymogène destinées pour les yeux des algériens

L’économie présentielle (ou résidentielle) et développent durable en Algérie :  Pour un montant de 3.210.00,00 USD …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>