Home / CULTURE / AKON et 50 CENT RÉPONDENT À KANYE WEST SUR SA RÉCENTE DÉCLARATION DE REVISIONISTE SUR L’ESCLAVAGE !

AKON et 50 CENT RÉPONDENT À KANYE WEST SUR SA RÉCENTE DÉCLARATION DE REVISIONISTE SUR L’ESCLAVAGE !


“Ces 400 ans d’esclavage n’étaient pas un choix Kanye West… Si nos ancêtres n’avaient rien fait pour s’opposer à cette pratique animale, tu serais né esclave...
Nous avons rien demandé à personne, nos ancêtres vivaient paisiblement quand ces esclavagistes ont débarqués. Ils ont séparés des familles entières, tué beaucoup parmi nos ancêtres. Durant plusieurs siècles, nos ancêtres ont essayé de se défendre, de se libérer de ce joug esclavagiste qui empêchait la tranquillité de toutes les consciences dans le continent.
Ces esclavagistes sans scrupule remplissaient les bateaux de nos ancêtres avec des critères de choix bien spécifiques. Ils se servaient en Afrique comme on se sert dans un cocktail. Hommes, femmes et enfants, vivaient dans une extrême psychose loin de leur terre natale sans savoir où leur mener la férocité du leucoderme. On les vendait comme du bétail. Dans les plantations ils étaient fouettés, torturés, violés.
Privés de tout espoir de pouvoir regagner cette vie qu’ils avaient, ces terres qu’ils avaient quittés. Nos ancêtres ont vécu toutes ces formes de difficultés et n’ont jamais abdiqués. Si Kanye possédait ne serait-ce un tout petit peu de notion en histoire, il serait au courant que l’abolition de l’esclavage n’était que la résultante de plusieurs révoltes d’esclaves. Les esclavagistes n’ont pas abolis la traite négrière par contre d’âme. Ils l’ont fait car les noirs ne cessaient de s’opposer à cela.
Les noirs n’acceptaient plus de se faire surprendre et prendre. Les négriers qui quittaient l’occident pour se ravitailler en esclave, rentraient presque vides. Dans les plantations, les noirs étaient de plus en plus désobéissants, tout au long de ces 400 années, les esclavagistes vivaient dans une psychose plus abyssale que celle des esclaves.
Ils craignaient tous les jours des révoltes dont la plupart se terminaient par la mort du maître de la plantation. Mais ça a toi, ils ne te le diront jamais…” AKON

50 Cent est connu pour ne pas mâcher ses mots. Et quand on lui demande ce qu’il pense du nouveau couple far du Hip Hop, il répond “La poubelle d’un homme est le trésor d’un autre”. Ouch !

A Lire aussi  USA / Patricia Cummings: enseignante à New York, marche sur le dos des élèves Noirs pour montrer « à quoi ressemblait l’esclavage »

C’est lors d’une interview que le rappeur a révélé le fond de sa pensée. Quand il lui a été demandé de donner un avis sur le nouveau single Perfect Bitch de Kanye West, voici ce qu’il a répondu:

“Si une personne pense qu’elle est parfaite, alors elle est parfaite. Il pourrait l’expliquer et vous finirez par chanter ses paroles car c’est Kanye. La poubelle d’un homme est le trésor d’un autre.”

Ce pique est un nouvel épisode de la rivalité qui existe entre les deux rappeurs. Cela remonte à 2007, quand les deux hommes ont sorti un album dans la même semaine. 50 Cent avait annoncé qu’il vendrait plus d’album que Kanye West, or ce dernier a reçu un plus gros succès commercial. Depuis, c’est la guerre entre les deux.

Le couple n’a pas encore répondu à l’attaque de l’auteur de 187. En tout cas, Kim Kardashian semblait ravi que son homme ait composé une chanson pour elle. Kanye West sortira sa compilation Cruel Summer le 18 septembre dans laquelle seront référencés les artistes du label de ce dernier.

50 Cent sortira lui son nouvel album Street King Immortal le 13 novembre 2012On a déjà pu en entendre un extrait avec le single New Day.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

AKON LE DIGNE FILS D’AFRIQUE

« Avec le temps, j’ai compris qu’il y avait tellement de choses à faire et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>