Home / Business / Afrique / Statut d’observateur à l’Union africaine : l’Algérie fait barrage à Israël

Afrique / Statut d’observateur à l’Union africaine : l’Algérie fait barrage à Israël

1 - Copie

Algérie: Le syndrome je t’aime moi non plus. 

Au début, vous ne vouliez pas trop lui montrer, attendre qu’il se manifeste et lui avait fini par vous courir après comme un fou. Et quand vous vous êtes décidé à montrer vos sentiments, c’est lui qui s’est mis à jouer les hommes distants. Ah le jeu de la séduction… 

1

L’ambassadeur israélien en France, Aliza Bin-Noun, a critiqué l’Algérie pour être fortement opposée à l’expansion israélienne dans le continent africain et ajouté que l’Algérie «jouait un rôle négatif» dans la tentative de l’entité sioniste de devenir membre observateur de l’Union africaine, dans un entretien accordé au journal français Le Monde.

 

«Bien sûr, il y a de fortes résistances. Par exemple, Israël essaie de retrouver son statut d’observateur à l’Union africaine, mais il y a des pays africains qui sont influencés par des pays arabes ou par d’autres nations qui ne sont pas favorables à Israël. L’Algérie, par exemple, joue un rôle négatif. L’Afrique du Sud, même si nous avons des relations diplomatiques, poursuit une politique très critique à l’égard d’Israël. L’Iran, qui joue un rôle en Afrique, promeut elle aussi une politique anti-israélienne sur le continent», s’est plaint l’ambassadrice israélienne en France.

Notons que les autorités israéliennes demandent un statut d’observateur au sein de l’Union africaine. Une demande confirmée par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu l’année dernière, considérant que cette demande était «très importante».

Il est à souligner que l’Afrique était truffée d’experts israéliens africains jusqu’en 1967 – année de la guerre des Six jours – où beaucoup de pays ont rompu leurs relations avec Israël en soutien aux pays arabes.

A Lire aussi  أبناء فرنسا: الحركي سلال بن محمد حمو

Il convient de signaler qu’un sommet israélo-africain se tiendra en octobre prochain au Togo. Sur les 54 Etats africains, les Israéliens escomptent la présence entre 20 et 30 chefs d’Etat à ce sommet, en plus de la présence de près de 130 entreprises israéliennes.

L’Autorité palestinienne a fait pression sur le président togolais Faure Gnassingbé en vue d’annuler ce sommet Afrique-Israël, exhortant les pays musulmans africains à ne pas y assister, a rapporté le journal israélien Haaretz début août.

Mahmoud Abbas a demandé à rencontrer M. Gnassingbé lors du sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba début juillet, l’exhortant à reconsidérer la tenue du sommet Afrique-Israël, ajoute le journal israélien. Le président togolais a maintenu l’organisation de ce sommet en dépit de l’insistance du président palestinien pour son annulation.

Avec, soure

About Mohammed Gherrabi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>