Home / CULTURE / Afrique / MAROC : Merleft et Ifni les deux villes du festival international du cinéma et de la mer.

Afrique / MAROC : Merleft et Ifni les deux villes du festival international du cinéma et de la mer.

IMG_8326
La 4ème  édition du  Festival du cinéma et  de la mer à Merleft et  sidi ifni au sud du Maroc  a eu lieu du 27 au 30 septembre 2017 et a laissé une nouvelle empreinte gravée dans la mémoire de tous les participants à cette manifestation cinématographique , artistique et touristique  ce festival  était   au début  une idée folle, mais la sincérité et la volonté  d’un  groupe de jeunes de Merleft  et celle du jeune directeur du festival yuba  ouberka  ont fait de ce rêve une réalité  exemplaire. Une manifestation  à ciel ouvert, au clair de lune à côté de la mer où se dresse un grand écran face à la mer où les vagues   caressait le sable doré de la plage » d’Aït Omran  « , un lieu  entouré par  des roches énormes  sculptées par les vagues au fil du temps .
 Une foule de gens de tout  âge femmes et hommes petits et grands tous passionnées de cinéma   regardaient attentivement  les films de compétition venus de plusieurs pays de  quatre coins du monde. Ils admiraient aussi  les spectacles de chants , musicaux et autre lyriques et humoristiques dites en plusieurs langues Tamazight,  arabe, française et anglaise dans une ambiance agréable   caressée par la douceur  des  vagues et de la brise parfum des  plantes et des arbis   qui colorent   les sommets des   montagnes penchées vers la mer.
Un menu d ‘activités riches et variées, animées par des spécialiste dans différent lieu à merleft et ifni deux cités éloignées de plus de 35 km un défit réussi par la comité d’organisation  du festival. les jeunes ont trouvé dans ces conférences et ateliers  un intérêt bénéfique qui permet de découvrir   le savoir faire  pour enrichir les connaissances mutuelles dans différents domaines .
tarchouni   abdehak,  un réalisateur tunisien   nous a exprimé sa joie d’avoir connu  dans ce festival 2 jeunes maliens  touaregs  avec qui  il a  échangé  des connaissances et des informations sur l’histoire et la culture de mali et comprendre beaucoup mieux la situation sociale et politique  actuel au mali il nous a exprimé l’envie de visiter notre pays pour connaitre de prés la richesse culturelle et humaine et   ses diversités il voyait en nous 2 moi et soulaymen  les meilleurs ambassadeurs du mali qu’il a connu dans sa vie moins   tarchouni considère que le cinéma africain a besoin de ses jeunes artistes qu’ il faut   leur donner plus  d’occasion d échanger avec d ‘ autres jeunes   au Maroc en Tunisie au mali et  autre pays .
 Le  Festival de Merleft à Sidi Ifni a fait  un bon  choix  d’inviter de plusieurs pays tels que le Mali, l’Algérie, la Tunisie, le Brésil, Égypte  et d’autres a fin d’ enrichir les   valeurs humaine culturelle pour l’amour et la paix notamment en Afrique.
Nous devons rendre hommage au professionnalisme du jury présidé par l’actriste marocaine Bouchra Ijork.
il est  noter que la quatrième édition du festival  du cinéma et de la mer  a honoré   des artistes amazighs et autres  vedettes comme le grand comédien et super star du cinéma  égyptien AhmedAbdel Aziz  et le célèbre acteur et cinéaste  marocain Farid Regragui.
Comme la soirée d’ouverture,  la soirée de clôture était aussi bien réussie sur tous les plans avec  un programme varié musique chant  et distribution  des prix du concours.
En effet, en cette édition le festival a organisé un concours des courts métrages  où plusieurs jeunes réalisateurs de films ont projeté leurs films .
Le Grand Prix: Scrable a été remporté par le suisse  Christian Sulser.
****Prix du Jury:  Turtlea été décerné à  Leila Jordi  de la Hongrie-
****Prix de la Meilleure réalisation: The Fear Instalation de Ricardo Leite du Portugal-
***Mention Spéciale: La Mer et l’Histoire du tunisien Abdelhak Tarchouni –
***Mention Spéciale: Harike Pattan de Gurukaran Singh -Inde-
*Le Festival international du cinéma et de la mer à Merleft vise à être la  locomotive pour le cinéma et développement  de la région de sidi ifni.
Pour Pedro Branco producteur et chercheur brésilien et membre du jury au FICM , lors de sa prise de parole à la table ronde de rencontres avec les jeunes africains   » les jeunes africains ne doivent jamais abandonner le cinéma face aux difficultés. Vous devez trouver des alternatives de manière créative, sinon votre voix ne sera  malheureusement  pas entendue » leur a t-il dit en leur confiant qu’au brésil « Nous avons eu beaucoup d’obstacles pour créer une industrie cinématographique. là où nous sommes aujourd’hui c’est grâce aux héros qui ont tant sacrifié pour un  rêve d’avoir un  cinéma de qualité pour le Brésil. »explique Monsieur Branco aux jeunes réalisateurs africains en leur soutenant aussi  qu’aujourd’hui, c’est à eux  de devenir les héros de l’industrie cinématographique de leurs  pays « car la prochaine génération sera soit vous remercier pour votre sacrifice, soit faire face aux mêmes défis que vous rencontrez aujourd’hui donc de ce fait c’est à vous de veiller à ce que vos enfants auront plus de facilité que vous » a souligné le producteur brésilien lors de la conférence.
Un séminaire sur le concept de tourisme solidaire, ses composantes et son rôle dans le développement du tourisme, de la culture et de l’environnement dans la région de Tiznit, Ait Imran, Merleft et Sidi Ifni dans le  Souss ( nom donné au sud marocain par les Amazighs )  dans son ensemble et a abordé l’intervention présentée par M. YUBA OUBERKA  pour définir les éléments les plus importants des composantes de la solidarité touristique
Tout d’abord: la réception .  l’association locale – un groupe de jeunes le chef du village  en prévoyant les éléments suivants:
Premièrement: La zone d’accueil, tout en assurant les conditions sanitaires nécessaires au voyageur commun ‘ solidaire « .
Fournir des données pour la définition des zones cibles naturelles, en particulier les sites archéologiques, historiques et environnementaux, culturels, avec ses caractéristiques traditionnelles dans les coutumes et les traditions et dans les domaines de l’art tels que la musique, le chant, l’habillement, la cuisine et tout ce qui mettra en évidence les spécificités locales de chaque région.
Deuxièmement: les entreprises de voyage pour assurer une mobilité pratique et assurer la sécurité et le contrôle des composants et des programmes de visites.
Troisièmement: la solidarité du peuple et les associations formées organisations partenaires à participer à la commercialisation des produits et le suivi de la bonne réception au sein des familles, tout en assurant la fourniture de conditions de santé et de nutrition et de travail pour atteindre les objectifs souhaités du tourisme solidaire.
Quatrièmement: la réalisation des objectifs, notamment la création de ressources et remplies de réduire le phénomène de la pauvreté et la migration vers les grandes villes et l’immigration, la protection de l’environnement et des monuments culturels et historiques.
Contrôle de l’exploitation de l’eau en plus de la consolidation et de relance de tous les détails qui sont uniques au point de Merleft et Sidi Ifni Blanc Imran dans l’intégration.
Les participants à ce symposium abordent plusieurs questions et points sur ces concepts et les conditions présentées par le conférencier. L’un des participants de la Tunisie a présenté une approche sur le tourisme solidaire en Tunisie en mettant l’accent sur les points communs et les contradictions entre la Tunisie et le Maroc dans le domaine du tourisme solidaire, en particulier culturel et environnemental. Marketing pour ce tourisme intégré entre les deux pays pour faire en sorte que les touristes étrangers et domestiques acceptent davantage ce produit en raison de sa diversité et de sa richesse avec sa vie privée dans les deux pays, ce qui est souvent recherché par le touriste solidaire de l’intérieur et l’extérieur des deux pays d’autre part le plus important Les ingrédients naturels comme la mer à Sidi Ifni et les plages de mir elift dans  une montagne   magnifique  riche de plantes médicinales et l’intégrité de l’environnement naturel sain sans pollution, ni vacarme  le rendant capable de développement touristique de la solidarité, à condition que l’introduction de plus de garanties dans les domaines de l’assurance, les soins de santé, l’alimentation
Les participants ont également discuté au cours de ce séminaire sur le tourisme solidaire et la préservation des associations environnementales, et de soutenir les politiques et stratégies nationales, et le financement des projets de solidarité du tourisme, la sensibilisation et la formation sur le tourisme solidaire, l’Initiative nationale pour le développement humain et la solidarité du tourisme, de la société civile et de la solidarité du tourisme et les femmes.
En conclusion, la confirmation par l’organisation de cette manifestation dans les paragraphes du cinéma et le Festival de la mer, de contribuer au développement  de la région.
les travaux de l’atelier, qui a eu lieu dans la salle de cinéma à Sidi Ifni, qui remonte au colonialisme espagnol  pour la ville de sidi  Ifni après avoir été rétabli au cours de la troisième session du festival du cinéma et de la mer à l’initiative du corps du festival de l’autorisation locale. les participants de cet atelier  ont soulevé   plusieurs questions  comme  la production cinématographique  , comment contrôler et utiliser  les connaissances techniques et artistiques comment maitriser l’utilisation  des technologies technologiques modernes et comment y faire face, surtout après qu’il est devenu ou presque  accessible à tous pour produire des films notamment les   documentaires, en particulier, y compris la possibilité de se servir de  technique facile et peu couteux  par rapport aux coûts   du film auparavant  et l’art imaginaires et complexes, qui nécessitent des fonds énormes et les grandes compétences techniques pour l’industrie du cinéma, telles que la société   Hollywood  qui nécessitent des milliers de millions de dollars  .sans aucun doute eu des techniques modernes pour beaucoup de gens pour pouvoir  produire  des films mais ne permettait pas une concentration de l’industrie cinématographique dans les pays africains et  arabes qui produit des films et  non du cinéma  . pour plusieurs raisons, le faible  autofinancement  oblige la plupart des réalisateurs  à faire la tâche de directeur de la photographie et de l’ingénierie du son et même  l’écriture et le découpage  du scénario ces interférences dans le processus de production ne contribue pas au développement du cinéma. dans le cas de recherche de financement externe Pour la production du long métrage, le producteur et le réalisateur sont exposés à des conditions
 qui doit tenir compte de  la politique  et le commercial qui  vise la promotion et  les bénéfices et pour cela  et se concentrent sur les thèmes d’excitation, comme la race, les femmes, la religion et tous les négatifs dans les  sociétés arabes et africaines  qui attirent  l’attention de l’Occident orchestré par les  lobbies du sionisme  l’ un pionnier d’expérience dans le monde du cinéma depuis sa création.
 les participants ont également révélé la réalité plusieurs problème  qui empêchent le développement   du cinéma dans les pays pauvres dans les pays arabes et africains qui n’ arrivent  pas   à mettre  en valeur  la réalité  de leurs sociétés  et  de leurs communautés et donc ne s’expriment pas  leurs vraies aspirations, et le rêve de leurs  sociétés  .
pour mettre fin à ces problèmes profonds il faut  résoudre tout d’abord la  crise financière et technique en   organisant  le secteur de la production cinématographique et commencer à promulguer des lois pour protéger toutes les professions qui se chevauchent dans l’industrie du cinéma  avec une répartition équitable du soutien et du financement pour les propriétaires de la profession  .
  En  conclusion des travaux de l’atelier  les participants ont souligné un ensemble de recommandations, telle que  la formation continue sur le terrain et l’intensification de l’organisation des festivals et des ateliers ciblés et des rencontres entre tous les groupes de travail dans le domaine du cinéma  comme il le veux    le festival du cinéma de la mer tout au long  des  ses sessions.
a noter  un participant de cet atelier et l’ un des organisateurs de ce festival   recommande l’importance de faire renaitre  les clubs de cinéma dans   les écoles primaires, collèges  , lycées  et même universités  .Un autre  intervenant du corps du festival a  souhaité  l’enseignement du cinéma comme toutes les autres matières    dans les écoles primaires et secondaires afin de commencer à mettre  des bases solides pour le cinéma au Maroc un cinéma  qui respecte l’identité et le patrimoine et l’intérêt du pays connu par sa riche et son  histoire et sa tolérance un Maroc  ouvert   à toutes les autres cultures et arts du monde   .
IMG_8326
IMG_0303

Légende des photos

Les photos de Pedro Branco producteur et professeur brésilien en audiovisuel vice président du jury de la compétition des jeunes réalisateurs qui ont concouru au Festival international du cinéma et de la mer  de Merleft et Sidi Ifni qui s’est déroulé du 27-30  Septembre au Maroc.

1 . photo des membres du jury lors de la délibération des gagnants des grands prix de la 4ème édition du festival international du cinéma et de la mer . De la droite vers la gauche il s’agit du vice président du jury  Pedro Branco, Bouchra Ijork grande actrice et star de la télévision marocaine présidente du jury de la 4ème édition du dît festival pendant la clôture du festival le 30 septembre.
 
2ème photo : remise des attestations et prix d’honneur au membre du jury Pedro Branco par le directeur du festival international du cinéma et de la mer Yuba Ouberka la Nuit du samedi 30 septembre 2017.

By: Mohamed Ag ahmedou

Photo du profil de Alyad Ag Tenere

About Mohammed Gherrabi

Check Also

(VIDÉO) / SECRETS QUE VOUS NE CONNAISSEZ PAS SUREMENT SUR Kim Jong-un

Kim Jong-un, né le 8 janvier 1983 à Pyongyang, est un homme d’État nord-coréen, actuel …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>