Home / CULTURE / Afrique / Maroc: l’EMSI rassemble son Conseils de Perfectionnement et et son conseil Scientifique et lance un observatoire des métiers

Afrique / Maroc: l’EMSI rassemble son Conseils de Perfectionnement et et son conseil Scientifique et lance un observatoire des métiers

DSC_0121

Casablanca, le 03 Juillet 2017 :

le Groupe de l’Ecole Marocaine des Sciences de l’Ingénieur, EMSI, a organisé le 03 juillet 2017, les réunions annuelles  de son conseil de perfectionnement et de son conseil scientifique présidées par Dr Kamal DAISSAOUI, Président Directeur Général.

En accord avec la politique de l’établissement en termes d’évolution et de développement, le Groupe EMSI a décidé l’organisation de ces réunions stratégiques afin de créer un observatoire des métiers et discuter les perspectives de développement au sein de l’école ainsi que les mesures et les actions à mettre en œuvre pour l’amélioration de l’existant. Plusieurs points ont été discutés lors des réunions tenues tels que la création de nouvelles filières dont l’Ingénierie des Systèmes Embarqués adaptée aux besoins des secteurs de l’aéronautique, l’automobile, et le ferrovier, l’ouverture vers l’Afrique et le Renforcement des softs kills avec le développement des modules de l’innovation, de la culture et de l’entrepreneuriat ainsi que la mise en place d’une  mobilité internationale aussi bien entrante que sortante à la fois pour les étudiants et pour les enseignants chercheurs. Les programmes de la mobilité Internationale auxétats unis au canada et en Europe seront notamment développés avec des partenaires internationaux.

Selon Dr. Kamal DAISSAOUI, Président Directeur Général du Groupe EMSI, « Les principales missions de ces deux conseils reposent sur la définition d’une démarche anticipative sur le reengineering des formations dispensées par l’EMSI en fonction des mutations technologiques et en fonction de tous les défis sociétaux tout en étant en phase avec les besoins imminents des secteurs recruteurs. »

Il affirme également que cette  approche permet à l’EMSI d’occuper une position avant-gardiste en matière de R&D et de transfert technologique

Les réunions ont rassemblé des personnalités socio-professionnelles de différents pays, notamment le Canada représenté par Pr. Michael HAWES, CEO de Fulbright et Queen’s University, l’Amérique représenté par M. Mustapha ACHOUBANE, Directeur Relations Internationales à l’Université Polytechnique de Floride, l’Europe représenté par M. M’hamed DRISSI, Directeur de l’INSA de Rennes, et plusieurs autres industriels et représentants des collectivités territoriales du Maroc et directeurs généraux des clusters et groupements industriels comme le cluster CE3M, le Maroc Numeric Cluster ainsi que de prestigieux cabinets en conseil stratégique tels que Mazars. Cet événement a réuni également d’imminents professeurs, Directeurs académiques et des Directeurs de laboratoires de recherche, et a connu aussi une présence importante de l’association des anciens lauréats qui compte actuellement plus de 10 000 ingénieurs.

Ces conseils positionnés comme un organe de dialogue et comme un outil de propositions d’orientations stratégiques, interviennent en parfaite synergie avec l’équipe managériale et pédagogique de l’école.

M. Mustapha ACHOUBANE, Directeur Relations Internationales à l’Université Polytechnique de Floride encourage les instances de direction de l’EMSI a développer une approche pédagogique basée sur la polyvalence et la pluridisciplinarité tout en s’appuyant sur les parcours de spécialisation adaptés aux rythmes du développement économique mondiale vue que le Maroc devient un véritable Hub Africain et méditerranéen, il a aussi exprimé son enthousiasme envers tout le développement économique et sociale que connait le Maroc.

Quant au Professeur M’hamed DRISSI, Directeur de l’INSA de rennes France, il a insisté sur le besoin de développer une approche de formation d’ingénieur basée sur trois priorités, à savoir, l’internationalisation, l’innovation et la transversalité. Il a en outres souligné que l’offre de la formation au Maroc doit être en phase avec les attentes d’une Afrique qui se réveille en s’appuyant sur un processus agile et pragmatique.

« Les processus de mobilité internationales traditionnels doivent être complètement réétudiés du fait que notre planète connait des changements profonds sur tous les plans. Les processus de la mobilité internationale que ce soit pour les étudiants ou pour les enseignants doivent également être adaptés à la culture initiale de l’étudiant et celle de l’université hôte. La flexibilité et la « scalabilité » doivent être une monnaie courante de tous les programmes d’échanges et d’ailleurs c’est ce que nous essayons de mettre en place au niveau mondial dans notre fondation FulBright » ajoute Pr. Michael HAWES, CEO de Fulbright canada et professeur au Queen’s University – Canada.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

2

Afrique / ONU: Mme Bintou Keita, de la Guinée, nommée Sous-Secrétaire générale aux opérations de maintien de la paix

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a annoncé aujourd’hui la nomination de Mme Bintou Keita, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>