Home / COOPÉRATION / Afrique / Maroc: Coopération Sud-Sud, un département de l’Etat qui s’occupe des affaires africaines s’impose

Afrique / Maroc: Coopération Sud-Sud, un département de l’Etat qui s’occupe des affaires africaines s’impose

La relation spéciale, souvent qualifiée de bonne, établie entre le Maroc et ses plusieurs pays en Afrique subsaharienne. Cette relation spéciale entre le Maroc et ces pays est mise en place à la demande de Sa Majesté le Roi Mohamed 6 , qui ne cesse de donner ses instructions pour l’élaboration d’une coopération Sud-Sud en s’occupant de plus en plus des affaires africaines en collaborant et en mettant en exergue  le rôle des réseaux extra-diplomatiques (services de renseignement, entreprises, parlements, organisations Internationales etc…) .

Aujourd’hui, la coopération marocaine avec l’Afrique, consacré au développement durable et a la croissance économique, est utilisée plus généralement pour encourager la politique étrangère du Maroc en Afrique, non seulement avec l’Afrique sub-saharienne mais aussi avec d’autres pays aussi bien francophones (comme le Burundi, le Rwanda et la République démocratique du Congo),  (Côte d’Ivoire, Mali, Centrafrique), que Anglophones comme le Nigeria le Ghana, l’Ethiopie, La Tanzanie .

La défense des intérêts marocains en Afrique, est considérée par tous les responsables marocains comme un impératif absolu. En effet, la coopération Maroc Afrique a persisté sous Feu Hassan II et s’est maintenue, sous différentes formes et malgré quelques évolutions, sous Sa Majesté Mohamed 6 qui a réactivé et boosté les relations avec l’Afrique en ayant une excellente vision sur les affaires africaines.

À l’origine, les raisons de la mise en place de ce système sont de trois ordres. L’aspect économique consiste à garantir l’accès aux marches du continent qui est très riche en pétrole, uranium, bauxite, différents minerais etc…) et à essayer d’offrir des débouchés privilégiés aux secteurs bancaires, assurances, construction, BTP, Agroalimentaire, promotion immobilière. En second lieu, l’aspect diplomatique et stratégique vise à maintenir le statut de leader Africain acquis par le Maroc les deux dernières décennies, grâce à des pays africains alliés, notamment pour les votes au sein des institutions internationales, mais aussi pour contenir l’expansion « communiste » sur le continent africain ou « résister » à l’influence algérienne en maintenant des équilibres avec les pays hostiles a la marocanité de notre Sahara marocain. Enfin l’aspect politique, consiste à organiser des rencontres à très haut niveau pour défendre les intérêts africains au niveau des résolutions de l’ONU, l’Union Africaine et les organisations internationales.

Quelques indicateurs :

Afrique francophone. Population de 363 millions en 2013. Population prévue entre 785 millions et 814 millions en 2050.

Pays considérés comme francophones

Pays non francophones mais membres ou Observateurs de l’OIF

Les pays considérés comme facilement accessibles aux opérateurs économiques marocains sont:

En Afrique de l’Ouest : Sénégal, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Togo, Bénin, Niger, Mali

En Afrique centrale : République du Congo, Gabon, Tchad, République centrafricaine, Cameroun

Dans l’océan Indien et la corne de l’Afrique : Comores, Madagascar, Djibouti

Des pays comme la République démocratique du Congo, le Burundi et le Rwanda sont francophones mais sont d’anciennes colonies belges où les échanges avec le  Maroc ne sont qu’a leurs débuts et même bien beaucoup plus récente.

Les pays concernés le sont à des degrés divers. Ainsi, des États considérés par certains comme des puissances pétrolières, tels que le Gabon ou la République du Congo, apparaissent ayant des liens étroits entre leurs dirigeants et les autorités marocaines et compte tenu de la place prépondérante qu’occupe le pétrole dans l’économie de ces pays.

Un département de l’Etat qui s’occupe des affaires africaines s’impose  et est nécessaire pour assurer le bon déroulement des réalisations des centaines de projets lancés par Sa Majesté avec des chefs d’Etats de plusieurs pays d’Afrique.

A Lire aussi  Eliminatoires CAN 2015: La Sierra Leone sans supporters au Cameroun / «LA SANTÉ DES MAROCAINS PASSE AVANT TOUT»

La Coopération:

Le réseau consulaire marocain doit être densifié en Afrique, bien qu’il soit dense en Europe en général.

Autour des représentations diplomatiques officielles du Maroc en Afrique, doivent graviter des acteurs qui se caractérisent par leur réseau de connaissances personnelles où se côtoient dirigeants politiques, hommes d’affaires, officiers de renseignement, militaires, et membres de différentes organisations.

Casting de profils marocains:

Dr El Mostafa El Aouazi
Dr El Mostafa El Aouazi

Parmi les intermédiaires marocains officieux les plus actifs actuellement, on peut citer Dr El Mostafa El Aouazi, Docteur ingénieur Dr ING VP CIMEDA Deputy Chairman Groupe CKM, Ex Directeur de Projets a l’OCP, Ex Charge de Mission auprès de premier Ministre charge de développement des provinces du Nord, Vice Président de Thuraya Satellite, ayant négocie et signé des contrats avec les hauts responsables de 120 pays parmi lesquels les 54 pays africains qu’il a eu l’occasion de visiter plusieurs fois un par un, nommé par les responsables des pays du Golf comme l’Expert en Affaires Africaines, nommé par la Cour Internationale de Médiation et d’Arbitrage de Genève, Vice Président charge des Affaires Africaines. Dr El Mostafa El Aouzi proche des gouvernements et des parlements Africains, étant le Vice Président du Parlement du Climat, chargé des relations avec les parlements et parlementaires africains. De son propre aveu, il aurait joué le rôle récemment en 2017 de l’Agence de développement durable et de qualité de la Vie, travaillant directement avec le Président du Bénin.

On peut également citer les efforts en Afrique en œuvrant pour le désenclavement d’un million de villages en Afrique en introduisant le payphone en Afrique créant ainsi deux millions d’emplois sur la période 2000-2005.

Naima Korchi
Naima Korchi

Naima korchi, fondatrice et Présidente depuis 2014 de l’Africa Women’s Forum à Dakhla

Naima a lancé ce forum panafricain dans la volonté de faire connaitre et valoriser les expertises des femmes africaines sur la scène internationale et de renforcer la coopération Sud Sud par les Femmes via les affaires, les projets de développement … un objectif qui se confirme et se renforce d’année en année.

Il a ainsi été le premier à réunir à Dakhla des femmes leaders de plus de 40 pays africains, notamment des pays anglophones, et continue à réunire chaque année des femmes leaders venues de toute les régions du continent, du nord jusqu’à l’Afrique du Sud.

En seulement 3 ans, le Forum en plus du Siège à Rabat, a ouvert des bureaux en Gambie, Ghana, Tunisie, Bénin et prochainement dans d’autres pays de l’Afrique australe et de l’Est.

Le Forum a obtenu le Label Cop22 et inclus dans le livre Blanc remis aux décideurs de la COP23 présenté par le comité international « Femmes, santé , Climat ».

En tant qu’experte et militante des droits des femmes, Naima korchi donne des conférences à l’international , du Danemark à l’Afrique du Sud, et du Sénégal au Kenya.

Naima Korchi a reçu des prix à l’étranger dont récemment en Tunisie, Bénin pour ses actions en faveur des femmes africaines.

Notons en fin que Naima korchi est juriste internationale. Elle a fait ses études à Paris (Assas et Sorbonne) et juste après ses études elle intégrera les Nations Unies ou elle a travaillé de nombreuses années avant de créer son propre cabinet de conseil. Disposant d’une expertise internationale, le cabinet propose des stratégies de développements à l’international aux entreprises, ONG, et autres institutions publique et privé.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Maroc / Inde: visite de la fédération des organisations indiennes d’exportation FIOE, délégation multi-produits au Maroc « les opportunités d’affaires entre le Maroc et l’Inde »

Les deux pays ont tenu à renforcer les contacts pour échanger les vues sur la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>