Home / Business / Afrique: La CGEM à Kigali pour le lancement de la Zone de Libre Echange (ZLECA)

Afrique: La CGEM à Kigali pour le lancement de la Zone de Libre Echange (ZLECA)

Emmerson Mnangagwa, président du Zimbabwe et Miriem Bensalah-Chaqroun, présidente de la CGEM
Emmerson Mnangagwa, président du Zimbabwe et Miriem Bensalah-Chaqroun, présidente de la CGEM
Une délégation de la CGEM composée de Miriem Bensalah-Chaqroun, présidente, Faiçal Mekouar, vice-président général, Abdou Diop, président de la Commission Afrique et Nabila Freidji, présidente de la Commission Relations avec les Institutions Internationales a participé mardi 20 mars 2018 à Kigali (Rwanda) au forum d’affaires « Tirer profit du pouvoir des entreprises pour stimuler l’intégration de l’Afrique », qui se tient en marge du lancement de la Zone de Libre-échange Continentale Africaine (ZLECA).
La Confédération générale des entreprises du Maroc. La CGEM est le représentant du secteur privé auprès des pouvoirs publics et des institutionnels. Elle s’exprime au nom de ses 33 000 membres directs et affiliés et veille à assurer un environnement économique favorable pour le développement des entreprises. Depuis sa création en 1947 et jusqu’aux années 1960, la CGEM restait l’apanage des patrons européens, tandis que le patronat marocain s’était organisé depuis les années 1930, autour du GIM, groupement des industriels du Maroc. À partir de la fin des années 1960, et pour mieux défendre les intérêts de l’entreprise, la CGEM et le GIM ont fusionné sous la présidence de Mohamed Amor. La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) assure la représentation et la promotion des entreprises membres agissant dans différents secteurs et de différentes tailles. Les actions de la CGEM sont fondées sur la crédibilité, l’efficacité et la solidarité envers ses membres. La CGEM défend les intérêts des entreprises marocaines auprès des pouvoirs publics et des pouvoirs sociaux. Son but est d’agir en faveur d’un environnement prospère et optimal pour l’économie marocaine à travers la promotion de l’initiative privée. Miriem Bensaleh-Chaqroun est la Présidente de la CGEM depuis le 16 mai 2012.
Mme Miriem Bensalah Chaqroun, Présidente de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc
Mme Miriem Bensalah Chaqroun, Présidente de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc

Ainsi que Mme Nabila Freidji, Présidente de la Commission Relations avec les Institutions Internationales , a participé hier à Kigali, au forum d’affaires « Tirer profit du pouvoir des entreprises pour stimuler l’intégration de l’Afrique », qui se tient en marge du lancement de la Zone de Libre-échange Continentale Africaine (ZLECA).

A Lire aussi  OMS se contredit et la Caf minimise le risque sanitaire qu’elle fait courir au Maroc

Lors de son intervention aux côtés du Président du Zimbabwe, Emmerson Mnanagwa, Mme Bensalah Chaqroun a souligné que le commerce interafricain atteint aujourd’hui à peine 18% pour diverses raisons notamment la déficience des réseaux de distribution et de transport, la faiblesse de la connectivité digitale et les contraintes liées aux tarifs douaniers et aux barrières non-tarifaires. Pour la Présidente de la CGEM, l’Afrique doit transformer davantage et mieux former son capital humain.

Mme Bensalah Chaqroun a par ailleurs insisté sur l’importance de disposer, dans le cadre de cette nouvelle zone de libre-échange, de politiques d’industrialisation claires ainsi que de règles d’origines flexibles pour plus d’investissements étrangers directs et de transfert de savoir-faire. Elle a également mis en exergue la confiance en le label Afrique comme un véritable levier de création d’emplois et de valeur ajoutée.

Ont pris part à ce business forum, le Président du Rwanda, M. Paul Kagame, le Président du Niger et Champion pour le process ZLECA, M. Issoufou Mahamadou, M. Cyril Ramaphosa, président de l’Afrique du Sud, l’ancien Président du Nigéria, M. Olusegun Obasanjo, le Président de la Commission de l’Union Africaine, M. Moussa Faki Mahamat ainsi que d’importants représentants du secteur privé du continent et des organisations et agences internationales.

 

About Mohammed Gherrabi

Check Also

1

Abidjan / ACMRCI: Conférence « LE MAROC DANS LA CEDEAO: élargissement ou approfondissement ? »

  Suite au succès de la première conférence, l’Institut Amadeus a souhaité approfondir le débat, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>