Home / MONDE / Afrique / Egypte: L’excision, une pratique honteuse qui perdure en Egypte

Afrique / Egypte: L’excision, une pratique honteuse qui perdure en Egypte

2

La pratique recule, mais reste à des taux impressionnants. Chez les populations peu éduquées, où les traditions servent de cadre de pensée, ni la loi égyptienne ni les déclarations des autorités religieuses condamnant la pratique n’impressionnent les familles.

Beaucoup pensent que l’excision est essentielle pour préserver la réputation des filles. Sans clitoris, pas de désir sexuel, et donc aucun risque pour les filles de «fauter» avant ou en dehors du mariage.

Les complications médicales n’inquiètent apparemment pas davantage: ni les risques d’hémorragie pendant l’opération, ni les cystites à répétition plus tard, ni les risques de déchirure lors de l’accouchement ou la douleur inévitable lors des rapports sexuels ne semblent faire contrepoids.

Si les familles pensent que l’excision est un devoir religieux, aucun argument de ce genre ne pourra les convaincre. Beaucoup de mères demandent sans gêne dans les hôpitaux ou cliniques d’Etat où elles pourraient trouver un médecin qui pratique l’opération  —l’interdiction n’est pas vraiment prise au sérieux.

En 2008, une étude faite sous l’égide de l’Organisation mondiale de la santé a montré que 50% des filles de 10 à 18 ans avaient subi l’excision. En zone rurale, le pourcentage était plus élevé (61,7%). Au contraire, dans les écoles urbaines, le taux n’était que de 9,2%.
Le Nord de l’Egypte est moins touché (25%) que le Sud, où dans certaines zones rurales, comme la campagne autour de Louxor (99% ).

L’étude montre que les mères sont celles qui prennent la décision, et que celle-ci est fortement liée à leur niveau d’éducation —ainsi qu’à la doxa présente dans leur environnement.

A Lire aussi  Afrique / Maroc: Un zoom sur le CCME (Le Conseil de la communauté marocaine à l'étranger)

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Soutien-gorge et cancer : Femme attention à vos soutiens-gorges !

Santé / Soutien-gorge: Femme attention à vos soutiens-gorges !

De nombreuses études ont fait le lien, et ce depuis de nombreuses années. Une des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>