Home / Business / Affaire Bolloré: la Guinée assure qu’elle coopérera à l’enquête

Affaire Bolloré: la Guinée assure qu’elle coopérera à l’enquête

Photo crédit  / Vincent Bolloré © Abaca
Photo crédit / Vincent Bolloré © Abaca
Vincent Bolloré a été mis en examen mercredi soir pour « corruption d’agent public étranger », « complicité d’abus de confiance » et  « faux et usage de faux ». Trois chefs d’inculpation qui concernent les conditions d’attribution de concessions portuaires au groupe Bolloré en Afrique de l’Ouest, celle notamment du terminal à conteneurs du port de Conakry. C’était en mars 2011, trois mois seulement après l’élection du président Alpha Condé à la tête de la Guinée en décembre 2010.
Bolloré est un groupe français international essentiellement de transport, de logistique, et de communication. Il est dirigé par Vincent Bolloré. Ses origines remontent à 1861 date à laquelle Jean-René Bolloré reprend les papeteries d’Odet fondées en 1822 par Nicolas Le Marié. Il œuvre dans le transport, la logistique, la distribution d’énergie à travers sa filiale Bolloré Transport & Logistics ou encore dans le film plastique ultra fin. Il est présent dans d’autres industries, dont celle historique du papier. Depuis les années 2000, il se développe dans l’automobile, la communication et la publicité, les médias et les télécommunications. En 2004, il figure parmi les deux cents premiers groupes industriels européens et les cinquante premiers français. En 2013, il réalise 10,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires et il emploie 55 000 personnes dans le monde.

A lire aussi:⇒ La garde à vue du milliardaire Breton Vincent Bolloré prolongée

Vincent Bolloré a été mis en examen mercredi soir pour « corruption d’agent public étranger et complicité d’abus de confiance et faux et usage de faux ». Les juges français ont des soupçons sur la manière dont le groupe Bolloré s’est vu octroyer la concession des ports de Lomé au Togo et Conakry en Guinée. La justice cherche à déterminer si l’homme d’affaires français a utilisé ou non son agence de communication, Havas, pour favoriser l’arrivée au pouvoir des présidents Faure Gnassingbé et Alpha Condé afin de décrocher ces concessions portuaires. Le groupe Bolloré, on le sait, est extrêmement présent sur le continent africain, et pas seulement par le biais l’agence de communication Havas. Bolloré est également présent en Afrique via son groupe de médias Canal+. Un « instrument de propagande », estime l’un des rédacteurs en chef du groupe. Jean-Baptiste Rivoire dénonce la mainmise du milliardaire français sur les contenus éditoriaux diffusés par sa chaîne.

A Lire aussi  Afrique / Maroc: Coopération Sud-Sud, un département de l'Etat qui s'occupe des affaires africaines s'impose

Avec, Rfi

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Ces célébrités charmés par le Maroc

De par sa  position géographique, le Maroc est un carrefour des civilisations. Sa pluralité culturelle …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>