Home / CULTURE / Abderrahmane Sissako : «Timbuktu »

Abderrahmane Sissako : «Timbuktu »

INTERVIEW – Avec Timbuktu, le réalisateur mauritanien évoque la terreur de l’occupation djihadiste à Tombouctou, au Mali. Rencontre avec un cinéaste responsable et courageux.

«Un film n’est pas fait pour un palmarès mais pour toucher les gens.»

Abderrahmane Sissako.

Abderrahmane Sissako

Malgré son absence au palmarès du dernier Festival de CannesTimbuktu a été l’un des chocs de la compétition. Toujours en course pour représenter la Mauritanie à l’oscar du meilleur film étranger, le long-métrage d’Abderrahmane Sissako n’a pas besoin de récompenses à faire valoir pour être considéré comme une œuvre remarquable.

LE FIGARO. – Timbuktu frappe avant tout part sa beauté visuelle. Vous dites qu’il faut rester harmonieux quand on évoque l’horreur. Pourquoi?

Abderrahmane SISSAKO. – Je citerai L’Idiot de Dostoïevski: «La beauté sauvera le monde.» La beauté est souvent considérée comme quelque chose de superficiel, de décoratif. La beauté, c’est la distance nécessaire quand on évoque la violence. Je n’ai pas non plus l’intention de sublimer cette violence.

Votre représentation des djihadistes est très éloignée des caricatures des films hollywoodiens…

Il faut accorder une part d’humanité à celui qui commet des choses terribles. Cela ne veut pas dire que je ne suis pas réaliste. Lorsque les djihadistes amènent un otage, ils lui donnent ses lunettes, ils lui rendent ses médicaments. On le met à l’aise, on lui offre un thé. Mais peut-être que dix minutes plus tard on va le décapiter.

Hormis cette scène au début, on ne sait pas ce que devient cet otage occidental…

Je voulais montrer que je sais que ces enlèvements ont lieu mais que je vais parler de ce dont on ne parle pas. Il ne faut pas se limiter à la victime quand elle nous ressemble. Ceux qui égorgent James Foley ont égorgé avant. Ils ont brisé à vie des gens depuis longtemps.

Vouliez-vous rappeler que la terreur des djihadistes s’exerce d’abord contre les musulmans?

Exactement. Je tenais à filmer l’otage parce qu’il est aussi mon frère et que sa souffrance ne doit pas être passée sous silence et dire aussi que l’islam a été pris en otage après le 11 Septembre. J’ai tourné en Mauritanie avec le soutien de l’État, alors que c’est la République islamique de Mauritanie! Elle a considéré que le film était important. On a eu la protection de l’armée pendant le tournage.

Comprenez-vous qu’en Occident certains regrettent que les institutions musulmanes ne prennent pas plus clairement position contre le djihad?

Je suis d’accord avec ça. Peut-être que les institutions qui parlent au nom de l’islam en France ne sont pas assez structurées. Mais lorsque les gens vous prennent en otage et parlent en votre nom, il doit y avoir un sursaut des musulmans pour dire: «Cela, ce n’est pas ma foi.»

C’est la parole de l’imam dans votre film…

Oui, et cette parole doit descendre dans la rue, dans tous les pays. Ceux qui sont heurtés doivent se dresser pour dire non. Quand une église explose à Lagos le jour de Pâques, je suis blessé en tant que musulman et je dois le dire. Quand on se tait, on donne l’impression de cautionner alors que ce n’est pas la réalité. Je le sais, je vis au quotidien la blessure des musulmans après la mort de Hervé Gourdel. Les gens parlent de lui comme d’un amoureux des montagnes mais je crois surtout qu’il était un amoureux des gens.

Timbuktu peut-il faire écho au massacre des minorités chrétiennes en Irak?

Aqmi ou Daech, il n’y a pas une grande différence. L’obscurantisme est le même, en particulier dans le rapport à la femme, nourri par un salafisme wahhabite qui n’est pas ma culture. Dans mon islam, la femme est l’égale de l’homme. Les hommes se battent aussi mais les femmes sont courageuses et fortes.

 

Abderrahmane Sissako : «L’islam est pris en otage»

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Médecins Du Monde Belgique

Migration / Maroc: Les « Union Européenne » en Afrique et Médecins Du Monde

Nous revenons avec de nouveaux éléments sur les scandales intarissables de Médecins du Monde Belgique au Maroc. Rappel: Dirigeants …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>