AFRIQUE / Kako Nubukpo: le FCFA une monnaie de la « servitude volontaire »

2

A qui profite le franc CFA ? Pourquoi le Maroc, la Mauritanie, Tunisie, l’Algérie et même le Laos, le Cambodge, le Vietnam ont quitté la zone franc et que l’Afrique subsaharienne francophone s’y accroche ? – Réponse de l’économiste Kako Nubukpo

Kako Nubupko est un homme politique et macroéconomiste togolais, né à Lomé en 1968. Il a été ministre de la Prospective et de l’évaluation des politiques publiques du Togo sous la présidence Faure Gnassingbé.

Lire aussi:⇒ Afrique / Les Présidents Africains entre le Non au Fcfa et le Oui à une monnaie Africaine

 

Né à Lomé en 1968, Kako Nubukpo est formé à Strasbourg. Titulaire d’un doctorat en sciences économiques de l’université Lumière-Lyon-II et agrégé d’économie et spécialiste du coton, il a enseigné à l’EM Lyon Business School de 1997 à 1999. Entre 2000 et 2003, il est à la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest à Dakar. Il rejoint ensuite le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement à Montpellier. Depuis mars 2016, il est directeur de la francophonie économique et numérique au sein de l’Organisation internationale de la Francophonie.

Lire aussi:⇒ Bizarrement, L’Afrique fait partie intégrante des Programmes et des Agendas des candidats à l’Elysée..le cas de Jean-Luc Mélenchon

Quinze pays d’Afrique  de l’Ouest et du Centre prétendument dit Etats indépendants sont sous le joug d’une monnaie arrimée à l’euro, via la France qui d’ailleurs garde les réserves monétaires de ses pays dans son trésor public.

Cette monnaie, c’est le franc CFA qui à l’origine signifie franc des colonies françaises d’Afrique. De plus en plus de voix s’élèvent  pour demander  que les pays  africains utilisant cette monnaie coloniale puissent l’abandonner.

Dans cette entretien, l’ancien ministre togolais, par ailleurs, directeur de la francophonie numérique et économique, Kako Nubukpo analyse les enjeux de cette monnaie de la servitude volontaire. M. Nubukpo est co-auteur d’un livre intitulé «Sortir l’Afrique de la servitude  monétaire : A qui profite le franc CFA ? »

Regardez l’interview

 

Laisser un commentaire