Afrique / Afrique du Sud: « Pas d’étrangers noirs chez nous ! Ce sont des bandits! » a déclaré un citoyen sud-africains!

Les Africains suivent les déclarations et les actions de Donald Trump contre les migrants, mais ils oublient que l’Afrique regorge de plusieurs Donald Trump.

Le pays de Mandela se transforme en terreur.

© Sercom APRnews Photo Afrique du Sud : « Pas d'étrangers noirs chez nous ! Ce sont des bandits! » a déclaré un citoyen!
© Sercom APRnews Photo Afrique du Sud : « Pas d’étrangers noirs chez nous ! Ce sont des bandits! » a déclaré un citoyen!

En Afrique du Sud, plusieurs centaines de personnes sont sorties dans les rues pour exiger la conduite hors du pays de tous les étrangers qui, selon eux, font augmenter le chômage. La diaspora africaine, la société civile et la commission des droits de l’homme mettent en garde.

Les étrangers vivant dans le pays ne sont pas responsables de tous les maux . Au départ des violences, des habitants d’un quartier sud de Johannesburg en colère contre les Nigérians qu’ils accusent de trafic de drogue et de prostitution. Des maisons – soupçonnés d’être des lieux de prostitution – ont été incendiées. Mais depuis, les incidents se sont propagés, notamment aux commerçants étrangers.

Le président Jacob Zuma entrain de frapper un migrant
Le président Jacob Zuma entrain de frapper un migrant

«Nous ne voulons rien savoir, ce sont les étrangers africains noirs qui volent nos emplois et qui sont la cause de la montée de la criminalité et de la prostitution ici en Afrique du Sud. Ces individus doivent quitter le pays sinon ils risqueront de prendre cher avec nous! Pas d’étrangers noirs chez nous! Ce sont des bandits! » a déclaré un citoyen qui était présent à la manifestation!


>>>> Lire aussi: ⇒ ALGÉRIE, traque aux migrants, chasse aux migrants |Vidéo|


 

Des manifestants en Afrique du Sud ,qui réclament le départ de tous les citoyens étrangers en raison du haut niveau du chômage à Prétoria. Le cortège si dirigeait vers le ministère de l’Intérieur et bloquait les routes, les manifestants brûlaient des pneus.

Les protestataires accusent les migrants d’avoir engendré le haut niveau de chômage du pays. Afin de disperser la foule, les policiers ont eu recours au gaz lacrymogène, aux canons à eau et à des balles en caoutchouc.


>>>>Lire aussi: ⇒Migration / Maroc: lancement de la deuxième phase de régularisation des migrants en situation irrégulière


 

Depuis une semaine, ces assaillants qui prétendent être des militants anti-africain étrangers noirs provoquent le désordre : ils ont vandalisé des magasins appartenant à des Pakistanais et des Somaliens. Les policiers ont arrêté sept personnes suite à une série d’incidents.


>>>>Lire aussi:⇒[Exclusif] Vidéos. Maroc/ Rabat: Conférence de presse sur les atrocités et les crimes commis en Afrique du Sud ….


 

 

Avec, apr-news

Laisser un commentaire