Maroc / OIM: plus d’une centaine de migrantes formées par l’Organisation internationale pour les migrations

Ana Fonseca, chef de mission à l'OIM

Photo: Ana Fonseca, chef de mission à l’OIM, © L’Afrique Adulte

Le Maroc est membre de l’Organisation Internationale pour les Migrations  depuis 1998. Suite à l’entrée en vigueur de l’accord de siège entre le Royaume du Maroc et l’OIM en juillet 2006, L’OIM a ouvert sa mission à Rabat en 2007.

Afin d’accompagner le Royaume dans sa Stratégie nationale d’immigration et d’asile, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a lancé, en juillet 2014, un programme de formation professionnelle destiné aux migrants régularisés et notamment les femmes. «Pour mieux s’intégrer dans la société dans laquelle il vit, le migrant doit être utile», a déclaré le ministre des MRE et affaires de la migration, Anis Birrou, lors de l’atelier sur l’insertion professionnelle des migrants au Maroc, organisé hier à Rabat. La rencontre se voulait une occasion de dresser le bilan du programme de formation de l’OIM et revenir par là même sur les actions réalisées depuis le lancement de la deuxième phase de régularisation des migrants, en décembre 2016.

100

À ce titre, M. Birrou a affirmé que 17.000 dossiers de régularisation ont déjà été déposés, avant d’annoncer que le Maroc co-organisera avec l’Allemagne le Forum mondial de la migration du 5 au 7 décembre 2018.

De son côté, Ana Fonseca, chef de mission à l’OIM, a souligné que le programme, réalisé en collaboration avec l’association Heure joyeuse et la fondation Orient-Occident, a touché 135 femmes migrantes, dont 41 ont été intégrées dans la vie active, soit dans des entreprises, soit via des projets d’auto-emploi. L’organisation (OIM), qui a félicité le Maroc pour sa nouvelle politique migratoire, a également renouvelé son engagement pour accompagner le Royaume dans la mise en œuvre de sa stratégie d’immigration. «Le Maroc donne l’exemple en matière de politique migratoire», a déclaré Ana Fonseca.

 

 

Avec,  lematin.ma

Laisser un commentaire