Afrique / Le Maroc : Plate forme incontournable pour le renforcement des relations Nord-Sud, Euro-méditerranéenne et Sud-Sud.

Le retour du Maroc à l’Union Africaine
Le retour du Maroc à l’Union Africaine

Le retrait du Royaume du Maroc en 1984 est venu dans une période où il se devait être. C’était une époque caractérisée par une farouche rivalité entre deux puissants blocs . Celui de l’occident et celui du communisme. La guerre froide battait son plein. Beaucoup des pays africains étaient jadis acquis au bloc de l’Est à sa tête l’URSS. Cette dernière avait en Afrique son premier valet qui s’occupait de ses besognes : l’Algérie. Pour ne pas entrer en guerre avec ses frères africains, le Maroc, a pris la sage décision de quitter l’Organisation, l’OUA, mais pas l’Afrique. C’est Guédira qui avait lu le message d’adieu de Feu Sa Majesté Hassan II, que Dieu ait Son Ame : « Voilà, et je le déplore, l’heure de nous séparer. En attendant des jours plus sages, nous vous disons adieu et nous vous souhaitons bonne chance avec votre nouveau partenaire. ».


Lire aussi: ⇒ |Médias|Le retour du Maroc à l’Union Africaine, une délivrance de tout un continent


 

A cette époque précise beaucoup de pays africains étaient obnubilés par la propagande soviétique confortée par le pétrole algérien. Dans l’impérieuse nécessité et sous pression, ces pays africains bien que conscients de perdre l’un des principaux fondateurs de l’ OUA , aveuglés ,n’avaient, hélas , d’autre choix que de se plier et ce allant jusqu’à confondre entre une guérilla séparatiste et une guerre légitime d’indépendance.

Le retour du Maroc à l’Union Africaine
Le retour du Maroc à l’Union Africaine

En 2016 le Maroc a décidé un retour à l’UA, ex-OUA . Cette décision de retour est aussi raisonnable que celle du retrait .Elle vient dans une conjoncture ou un pays comme le Maroc, trait d’union entre l’Afrique et l’Europe, est indispensable à la famille africaine. Comme qu’il – le retrait- vient dans une nouvelle ère où sévit une mondialisation qui balaie tout sur son passage. Une Ere où les faibles et les désunis n’ont nullement leur place. Le retour du Maroc à l’UA est une demande pressante des pays africains qui ont vu en le Maroc le pays indispensable et incontournable pour une meilleure coopération Sud-Sud vu que la coopération Nord-Sud a toujours était à leur détriment.

Quittant l’OUA, le Maroc, à tous les moments, et quelques soit les conditions a su demeurer fortement attaché à ses racines africaines. Sa présence était sur plus d’un plan : L’économie, le social, le politique et le sécuritaire.
Depuis son avènement au Trône de Ses Glorieux Ancêtres Sa Majesté Mohamed VI a fait des relations maroco-africaines la priorité de ses priorité. Avec son statut avancé avec l’Union Européenne, ses fortes relations avec les pays méditerranéens et ses racines africaines le Maroc est appelé à jouer un important rôle commerciale et économique voir une plate forme incontournable dans les relations Nord-Sud et Sud – Sud. Conscient de cela les nouveaux dirigeants africains de cette nouvelle Afrique émergeante soutiennent un retour du pays fondateur de l’ Oua, le Maroc, au sein de la famille africaine.


Lire aussi: ⇒ La Conférence de Casablanca, et la naissance de Organisation de l’Unité Africaine


 

Prétendre que dés ce retour du Maroc le polisario sera à l’immédiat limogée, ou expulsée émane d’un manque de maturité ou tout simplement d’ignorance du realpolitik. Cependant au sein de cette même organisation si l’on mène ardemment mais lucidement un travail politique, diplomatique avec perspicacité , efficacité et ce avec comme mesures d’accompagnement une consolidation et un renforcement des liens économiques et commerciaux, là l’on pourra s’attendre, à court terme, à un résultat en faveur du Royaume. Et, finir par rendre à césar ce qui est à césar.

Fini et à jamais le temps où l’Afrique était l’enjeu de deux puissant ennemis. Fini le temps ou le bloc communiste avec sa propagande tambour battante et pour élargir son emprise faisait croire à une bonne partie de leaders africains que toute lutte intestine ou séparatiste, qui avait les mêmes idéaux que lui, se doit d’être couronnée par à une autodétermination voir une indépendance.

Une chose est certaine à savoir que l’Afrique sera le seul et unique gagnant du Retour du Royaume Chérifien au sein de l’ UA ex-OUA et ce d’une part.
D’autre part, le seul et unique perdant d’un maintien de l’entité séparatiste ne sera malheureusement autre que cette même Afrique.

Cette Afrique qui a tant sacrifié pour son unité et dont Feu Sa Majesté Mohamed V, que Dieu ait Son Âme, fondateur de l’OUA, mère de l’UA , n’a jamais en rien lésiné ni épargné pour préserver et consolider cette unité.

Par: Semlali Aabadila Semlali

 

Laisser un commentaire