Algérie / Mali: Le calvaire des 500 migrants rapatriés


La plus grande contribution que l’Afrique peut apporter à la paix du monde est d’éviter tous les dangers inhérents à la désunion, par la création d’une union politique qui sera aussi par son succès, servir d’exemple à un monde divisé. Nous devons prouver que la grandeur ne doit pas être mesurée dans des piles de stockage de bombes atomiques. Je crois fermement et sincèrement que la sagesse profonde et de la dignité, le respect inné pour la vie humaine, l’humanité intense qui est notre héritage, la race africaine, réunis sous un gouvernement fédéral, émergera non pas comme un simple bloc autre monde étalage de sa richesse et sa force, mais comme une grande puissance dont la grandeur est indestructible parce qu’elle est bâtie non sur la peur, l’envie et la suspicion, ni gagnée aux dépens des autres, mais fondé sur l’espoir, la confiance, l’amitié et orientés vers le bien de tous l’humanité…. Discours du panafricain Kwame N’krumah : L’Afrique doit s’unir



En rappel, l’Union Européenne ne s’est pas construite en un jour. Il a fallu de l’audace de la part de certaines volontés fortes, vision perçue à l’origine par une majorité pessimiste, dès les années 1930, comme une gageure.

La libre circulation des travailleurs est un principe fondamental établi par l’article 45 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne et développé par le droit dérivé et la jurisprudence de la Cour de justice européenne. Les citoyens européens ont le droit:

  • de chercher un emploi dans un autre pays de l’UE;
  • d’y travailler sans avoir besoin d’un permis de travail;
  • d’y vivre dans ce but;
  • d’y rester même après avoir occupé cet emploi;
  • de bénéficier du même traitement que les citoyens de ce pays en ce qui concerne l’accès à l’emploi, les conditions de travail et tout autre avantage social ou fiscal.
Le calvaire des 500 migrants rapatriés
Le calvaire des 500 migrants rapatriés

Le passeport Africain est un message fort que l’UA envoie au travers de ce document. L’adoption d’un même passeport pour tout le continent, n’est-ce pas une façon de se défaire des frontières héritées de l’époque coloniale ? N’est-ce pas une manière forte de renouer avec l’idéal des Pères fondateurs de l’Organisation de l’Unité africaine dont Kwame Nkrumah, le Roi Mohammed V, Lumumba…. ne fut pas des moindres. « L’Afrique doit s’unir », disait Kwame Nkrumah. La mise en place de ce passeport est une réponse prometteuse au moment où une nouvelle Afrique semble naître.

Home » Diaspora & Immigration » Algérie  500 Maliens en souffrance Algérie  500 Maliens en souffrance
 

Cependant,

En Algérie:

Près de 500 Maliens établis dans la ville algérienne de Tamanrasset vont retourner dans leur pays.

Depuis les récentes altercations avec certaines populations de Tamarasset, le climat s’est détérioré pour ces Maliens vivant en Algérie. Plusieurs d’entre eux ont décidé le rentrer au pays.

Ces migrants maliens sont récemment arrivés en Algérie dépossédés de leurs biens par les passeurs maliens à la frontière. Certains d’entre eux sont arrivés au moment où la frontière algérienne a été fermée. La raison avancée par les autorités algériennes, serait liée à la présence « d’un nombre important d’étrangers sur le territoire algérien. On estime à environ 25.000 le nombre d’ Africains sub-saharien vivant à Tamarasset, et plus de 16.000 Maliens vivent au Sud de l’Algérie.« 

Par mesure de sécurité, les 494 ressortissants du Mali passeront par le Niger.



Lire aussi: ⇒ Quand le Maroc a décidé de régulariser la situation des immigrés au Maroc,



 

Vidéo en Algérie: ⇓

Le rapatriement est organisé à la « demande » des migrants, qui voudraient retourner dans leur pays suite au climat d’insécurité à Tamanrasset, une ville située dans le sud de l’Algérie.

Cette opération intervient une dizaine de jours après de violents affrontements entre des habitants de Tamanrasset et des subsahariens de différentes nationalités.

Un programme élaboré conjointement par les autorités maliennes et algériennes prévoit d’autres opérations de rapatriement.

La prochaine vague concerne 1.200 migrants maliens, indique le consulat du Mali à Tamanrasset.

Selon les médias locaux, des dizaines de ressortissants subsahariens originaires d’une cinquantaine de pays ont été blessés lors de violents affrontements avec des habitants de Tamanrasset, le 10 juillet.

Environ 10 000 Maliens vivent dans le sud algérien.

Quelque 4 000 d’entre eux se sont installés à Tamanrasset.

 

Laisser un commentaire