Nord-Mali : 13 personnes ont trouvé la mort au cours d’une double confrontation à Menaka et dans le sud de Tombouctou

Nord-Mali : 13 personnes ont trouvé la mort au cours d’une double confrontation à Menaka et dans le sud de Tombouctou.

Nord-Mali  13 personnes ont trouvé la mort au cours d'une double confrontation à Menaka et dans le sud de Tombouctou
Nord-Mali 13 personnes ont trouvé la mort au cours d’une double confrontation à Menaka et dans le sud de Tombouctou

Nord-Mali  13 personnes ont trouvé la mort au cours d'une double confrontation à Menaka et dans le sud de Tombouctou

Une attaque des individus non identifiés a visé un poste de la CMA à Tankademi aucours de laquelle trois assaillants ont trouvé la mort a déclaré Moussa Ag Acharatmane chargé des relations extérieures du MNLA.

 

« Notre position à côté de la frontière Nigerienne a été attaqué par un groupe de mafia non identifié dans la nuit de Samedi à dimanche » nous a confié Moussa .  » nos troupes ont répliqué et le bilan est de 3 morts côté ennemis et des blessés, les assaillants ont prit la fuite vers le Niger.

Côté CMA deux jeunes ont été blessé » precise Moussa Ag Acharatmane . Un autre affrontement a eu lieu tard dans la nuit à Tinhabou, localité situé dans le cercle de Douentza. Un affrontement qui a opposé des éléments du groupe d’autodéfense Imghad Touareg et alliés (GATIA ) au Gandaizo ( une milice exclu de la plateforme promalienne ).

Le bilan fait état d’une dizaine d’éléments du Gandaizo ont trouvé la mort lors de ces affrontements qui ont opposé ces derniers au GATIA Et 3 véhicules prises par les éléments du GATIA . Un arrêté abdarahma housseini Diallo le chef du groupe de Gandaizo  » selon plusieurs sources locales. Selon une source proche de la Gandaizo , le GATIA a tendu une embuscade à une délégation des hommes sans armes du Gandaizo qui était en mission pour expliquer le contenu de l’accord paix aux populations des villages du sud de la région de Tombouctou. la même source a affirmé que dix individus et beaucoup de blessés appartenant au Gandaizo ont péri durant l’embuscade qui les a été tendu par les hommes armés de la milice pro gouvernement malien touareg.

Depuis quelques jours les populations du nord et du centre du Mali assistent à un regain de violence qui fait craindre le retour du Chao dans cette partie pays alors qu’un accord paix a été signé depuis un an pour mettre fin à la crise politico-securitaire qui secoue le pays depuis janvier 2012. Mohamed Ag Ahmedou

Laisser un commentaire