Mali: Aminata Dramane Traoré postule pour le poste de SG l’ONU

Née en 1947 dans une famille modeste de douze enfants, Aminata Traoré a fréquenté l’école Maginot. Elle a étudié en France à l’université de Caen. Elle est titulaire d’un doctorat de 3e cycle en psychologie sociale et d’un diplôme de psychopathologie. Chercheuse en sciences sociales, elle a enseigné à l’Institut d’ethnosociologie de l’université d’Abidjan (Côte d’Ivoire) et travaillé pour plusieurs organisations régionales et internationales. Nommée ministre de la Culture et Tourisme sous la présidence d’Alpha Oumar Konaré entre 1997 et 2000, elle a démissionné pour ne plus être tenue de son devoir de réserve. Aminata Dramane Traoré est aussi chef d’entreprise à Bamako. Elle est propriétaire d’un restaurant-galerie de luxe, le San-Toro, et d’une maison d’hôtes pour touristes ou riches Maliens, le Djenné, qu’elle a fait construire avec des matériaux locaux….La suite.

Aminata Dramane Traoré postule pour le poste de SG l’ONU
Aminata Dramane Traoré postule pour le poste de SG l’ONU

Paris, La militante altermondialiste malienne Aminata Traoré a décidé de « s’inviter dans le débat » autour du rôle des Nations unies, en présentant une candidature de témoignage au poste de secrétaire général de l’ONU, a-t-elle annoncé mercredi à Paris.

« Il paraît qu’ils recherchent une femme pour remplacer Ban Ki-moon… Je m’invite dans le débat », a lancé l’ancienne ministre malienne de la Culture et du Tourisme (1997-2000), lors d’une « Conférence mondiale pour la Paix et le Progrès » organisée par le Parti communiste français.

« Il nous faut une autre organisation des Nations unies », a précisé Mme Traoré dans un entretien à l’AFP. « La diplomatie telle qu’elle devrait fonctionner ne marche plus ».

La militante malienne de 69 ans plaide « pour un ordre mondial autre qu’inégalitaire et guerrier ». « Une ONU plus autonome et non instrumentalisée par les grandes puissances, par le truchement du conseil de sécurité peut faire la différence ».

« Je voudrais que ce Conseil de sécurité soit moins militariste « , a ajouté l’ancienne ministre qui regrette notamment l’enlisement des combats dans son pays depuis plus de trois ans.

A la suite d’une intervention militaire internationale lancée en janvier 2013 au Mali, les groupes jihadistes liés à Al-Qaïda qui contrôlaient le nord de ce vaste pays sahélien ont été en grande partie chassés. Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères.

« Les conflits sont là mais est-ce que les réponses doivent être exclusivement militaires, sécuritaires ? », a interrogé Mme Traoré, pour qui « on passe par des guerres même quand il y a des conflits qui peuvent être gérés autrement ».

Une dizaine de personnalités se sont portées candidates à la succession en janvier 2017 de Ban Ki-moon, dont la directrice bulgare de l’Unesco, Irina Bokova, et l’ancien Haut-commissaire aux réfugiés, le Portugais Antonio Guterres, qui ont pour l’instant la faveur des pronostics.

Avec, Source

Laisser un commentaire