Burkina: L’Australienne enlevée par Aqmi libérée



Burkina Faso : l’Australienne de 82 ans Jocelyn Elliott a été liberée



Une Australienne qui avait été enlevée avec son mari le 15 janvier dernier dans le nord du Burkina Faso par Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a été libérée, a annoncé samedi le président du Niger voisin, Mahamadou Issoufou.
L’Australienne, Jocelyn Elliott, a été présentée aux journalistes lors d’une conférence de presse à Dosso, dans le sud-ouest du Niger. Le président nigérien a expliqué que les autorités travaillaient à la libération de son mari.
Aqmi avait revendiqué vendredi l’enlèvement du couple d’Australien et annoncé son intention de libérer Jocelyn Elliott sans condition.
Le docteur Ken Elliott et sa femme Jocelyn, tous deux octogénaires, ont dirigé pendant plus de 40 ans une clinique de 120 lits à Djibo dans le nord du Burkina Faso. Ils ont été enlevés dans cette ville en parallèle de l’attaque d’un grand hôtel et d’un restaurant de la capitale, Ouagadougou, qui avait fait une trentaine de morts et qui avait été revendiqué par Aqmi.

Sydney remercie le Niger et le Burkina Faso

À Sydney, le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a confirmé sur ABC cette libération.  et indiqué que la ministre des Affaires étrangères Julie Bishop avait parlé à Jocelyn Elliott « Je confirme que notre ministre des Affaires étrangères Julie Bishop (…) a parlé à Mme Elliott il y a peu de temps », a déclaré M. Turnbull sur la Australian Broadcasting.

Il a remercié « le gouvernement du Niger et le gouvernement du Burkina Faso ».
Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a annoncé la libération de l’Australienne Jocelyn Elliott, kidnappée avec son mari médecin mi-janvier au Burkina Faso par des jihadistes liés à Al-Qaïda.

Le chef de la diplomatie burkinabè Alpha Barry a indiqué qu' »aucune rançon n’a été payée ni de conditions posées » par les ravisseurs avant la libération de cette otage.
« Pour l’instant, on sait que son époux (Arthur Kenneth Elliott) est en vie et se porte bien », a précisé M. Bary, ajoutant que d’autres négociations vont être menées en vue de sa libération. « Nous ferons tout pour le sortir », a-t-il promis.
Originaire de Perth, Arthur Kenneth Elliott (82 ans) et son épouse Jocelyn (84 ans) vivaient au Burkina depuis 1972 et étaient engagés dans des opérations humanitaire en faveur des populations de la province du Soum et celles des pays voisins du Mali et du Niger.