«Tueurs musulmans»: la une controversée du New York Post après la fusillade de San Bernardino

Tweet du New York Post avec sa couverture de l’édition du 3 décembre 2015

L’enquête sur la fusillade du 2 décembre en Californie n’en est encore qu’à ses débuts mais le tabloïd new-yorkais a fait sa une sur la religion des tueurs.

Un jour après la fusillade qui a fait quatorze morts à San Bernardino, en Californie, le tabloïd New York Post a décidé que l’information la plus importante sur cet événement était la religion des tueurs. Pour sa une du jeudi 3 décembre, le tabloïd de Rupert Murdoch a titré «Tueurs musulmans», avec une photo d’une victime ensanglantée.

fu 2

«Le New York Post informe le public de la religion des meutriers. Très utile…»

Comme l’ont noté plusieurs journalistes, la première version partie à l’impression avait le titre moins controversé de «Mission meutrière», mais une fois que plus de détails avaient émergé sur Syed Farook et Tashfeen Malik, le couple de meurtriers tués par la police, les éditeurs ont décidé d’angler sur l’islam.

fu 1

«À un moment entre l’édition de la nuit et du matin, quelqu’un au NY Post s’est rendu compte qu’il ou elle pouvait s’en prendre à l’islam en toute impunité.»

Discours anti-musulman

Cette décision controversée du tabloïd intervient alors que les candidats à la primaire républicaine ont un discours de plus en plus anti-musulman. Après les attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis, de nombreux Républicains répètent que les réfugiés syriens musulmans ne doivent pas être acceptés car ils sont trop dangereux pour le pays.

Dans le cas de San Bernardino, le motif du crime est encore inconnu. Syed Farook, un Américain musulman d’origine pakistanaise, travaillait pour les services de santé du comté et a tué ses collègues lors d’un repas de Noël de l’équipe.

Alors que l’enquête n’en est qu’à ses débuts et que toutes les pistes sont considérées, le New York Post a aussi choisi de mettre en avant le terrorisme dans son sous-titre: «Liens terroristes considérés alors qu’un couple massacre quatorze personnes en Californie.»

Sur Twitter, de nombreux commentateurs ont noté que le New York Post n’aurait jamais mentionné la religion des tueurs s’ils avaient été chrétiens. La semaine précédente, le tabloïd n’avait en effet pas mentionné la religion du meurtrier qui avait tué trois personnes dans une clinique d’avortement du Colorado.

fu 1

«Comme leur une après les meurtres du Planning Familial, « Tueur chrétien », hein?»

Avec: slate