Putsch/Burkina : Toutes les personnes interpellées ont été transférées à la MACA



Tous ceux qui ont été interpellés par la gendarmerie dans l’affaire du putsch du 16 septembre dernier ont été transférés à  « la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) »  sauf Achille Tapsoba, le premier vice-président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) qui a été relâché par le juge d’instruction.



 

 

Les Généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé, inculpés le 6 octobre 2015 pour atteinte à la sûreté de l’Etat.

Léonce Koné, le 2e vice-président du CDP et Herman Yaméogo, le président de l’Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD), ont été transférés à la MACA de même que le colonel Abdoul Karim Traoré et Sidi Paré, ancien ministre délégué à la sécurité

Il faut aussi noter que le capitaine Abdoulaye Dao, porte-parole de l’ex Régiment de sécurité présidentielle (RSP) et le commandant Aziz Korogo, le chef par intérim du corps du RSP, Boureima Kéré et le capitaine Michel Kouda y ont été également transférés.

A ces derniers s’ajoutent même d’anciens lieutenants de l’ex-RSP.

Selon une source sécuritaire, il n’y aurait aucun élément de la gendarmerie en ce moment.

Laisser un commentaire