La nouvelle politique migratoire au Maroc, deux ans d’un courageux programme d’immigration



La nouvelle politique migratoire au Maroc deux ans d’un courageux programme d’immigration et d’asile mené de main de maitre par Annis Birou



 

Les multiples visites de sa majesté le roi Mohamed VI dans un nombre considérable de pays frère d’Afrique depuis plus d’une décennie témoigne de la pugnacité du Maroc, qui en précurseur visionnaire initiât des reformes politiques qui garantissaient alors la stabilité sociale, gage de paix et d’un climat favorable pour un développement économique et infrastructurelle dont profite largement aujourd’hui les investisseurs de tout bord , qui contribuent ainsi à faire du Maroc un hub de référence en Afrique . Entre l’Afrique du sud dont la dernière actualité sur les massacres commis par les populations autochtones sur les migrants détruisait alors tout le grand bien qu’on pensa de lui à un moment donné comme leader continentale , il y a le Nigeria malgré sa puissance économique malheureusement affaibli par la secte islamiste Boko Haram et l’Egypte qui peine à instaurer un islam modéré.
le Maroc reste la seule option qui agence avec dextérité reforme et politique avisée, postulat diplomatique raisonnée et apaisée, développement économique et sociale constructiviste , sécurité maitrisée et aujourd’hui diplomatie ou politique d’immigration et d’asile innovante et unique en Afrique.
Le 9 septembre dernier marquait à cet effet le deuxième anniversaire du lancement de la politique nationale d’immigration et d’asile initié par sa majesté le roi Mohamed VI, que Dieu l’assiste. Sur le thème « la nouvelle politique d’immigration et d’asile du Maroc, deux ans après » en effet l’objectif était de faire un bilan d’étape dans une dynamique de projection à cour à moyen et à long terme.
c’était l’étape de consultation grand publique des séances d’échanges d’informations et de partage de stratégie étant régulièrement conduite par le ministère à l’instar des consultations mensuelles entre le ministre Monsieur Annis Birou et les acteurs associatifs d’origines subsahariennes qui dans le souci de construire des solutions intégrées et efficaces donne une oreille attentive au préoccupation des principaux concerné qui en plus ont la particularité qu’ils sont mandatés pour bon nombre par les populations cibles. en réalité le processus d’une politique d’immigration et d’asile pouvant s’étendre sur une ou deux décennies la mission ultime ici est dont de poser des bases solides à la hauteur des ambitions du Maroc ,contribuer professionnellement à la naissance « du rêve Marocain » le Maroc étant désormais pays de destination , des lignes fondamentales t’el que la maitrise de la psychologie des migrants , la balise des interférences juridico sociétale en concurrence , le pilotage des projets d’intégration avec un fort impact tant sur les migrants qui ont besoin d’une onde de choc pour aller conquérir le champs fertile de certaines niches d’emplois offertes au même pied d’égalité que pour les Marocains par le gouvernement, ou encore le bénéfice des offres de logement sociaux à même titre . Dans une démarche résolue Monsieur Annis Birrou et son équipe mouillent le maillot sans compter main dans la main avec les leaders subsahariens dans l’optique de cette assertion qu’on attribue souvent à Nelson mandela « ce qui est fait pour nous sans nous est fait contre nous  ».
FRANCK NAMA

 

Laisser un commentaire