Cameroun: Fotokol, plusieurs morts après des tirs de roquettes de Boko Haram



Deux kamikazes se sont fait exploser dimanche 12 juillet au soir à Fotokol, dans l’extrême nord du Cameroun. Au moins 16 personnes dont les deux kamikazes ont été tuées. Le bilan officiel reste attendu. La première explosion a touché un bar au moment de la rupture du jeûne, et la deuxième a eu lieu alors que des soldats venaient porter assistance. Selon des témoins, les deux kamikazes portaient des burqas.



 

media

Depuis Gambarou au Nigéria, Boko Haram a tiré des roquettes sur la ville camerounaise de  Fotokol ce dimanche, apprend KOACI de source sécuritaire de premier plan, tard dans la soirée.

La secte islamiste a tiré plusieurs roquettes sur la ville camerounaise de Fotokol, depuis sa base nigériane deGambarou au Nigéria. Comme bilan provisoire ce lundi matin, plusieurs morts et de nombreux dégâts matériels, « nous poursuivons le décompte macabre de cette folie meurtrière, mais nous pouvons déjà indiquer à l’heure actuelle, une douzaine de personnes retrouvées sans vie », précise notre source, sécuritaire.

Une autre source digne de foi,-Madi habitant de Fotokol, témoin oculaire-, nous apprend que le médecin chef par intérim de l’hôpital de Fotokol, -le dernier médecin en poste dans cette ville-, fait partie des victimes. Notre informateur confirme que des corps sans vie, ont été retrouvés sur la place du marché de Fotokol. Selon les premiers éléments de l’enquête, les tirs de Boko Haram, visaient une base militaire, celle du Bir, une unité de l’armée d’élite camerounaise.

Le regain de vitalité de ces dernières semaines de la secte islamiste, inquiète les autorités. Mais le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense, a rassuré sur l’état des troupes, «les forces camerounaises ont la maîtrise de la situation », a déclaré le Mindef, jeudi dernier lors de la remise du matériel roulant à la base 101 de Yaoundé.

Avec, Koaci.com

 

Laisser un commentaire