Burkina : Suspension des émissions d’expression directe

Le  Conseil supérieur de la Communication (CSC) a décidé de suspendre les émissions d’expression directe sur les radiodiffusions sonores et télévisuelles pour une durée de trois mois à compter du 7 mai 2015. Il s’en explique dans le communiqué de presse qui suit. 

Le Conseil supérieur de la communication suspend les émissions d’expression directe sur les radiodiffusions sonores et télévisuelles à l’exception des programmes portant sur la santé et ceux à caractère ludique, sentimental et culturel.

Le Conseil supérieur de la communication a décidé, au cours de sa session extraordinaire du mercredi 06 mai 2015, de suspendre les émissions d’expression directe sur les médias audiovisuels pour une durée de trois (03) mois à compter du jeudi 07 mai 2015.

Cette décision fait suite aux nombreux dérapages constatés dans la conduite et le contenu desdites émissions malgré les actions pédagogiques entreprises à l’endroit des animateurs et du public. Elle est particulièrement motivée par le souci d’assurer un climat apaisé et propice à la cohésion sociale en cette période sensible de la vie de notre pays. La suspension de ces émissions vise à circonscrire les graves atteintes aux droits, à l’honneur, à la dignité d’autrui ainsi qu’à l’ordre public fréquemment constatées dans ce type de programme.

Les émissions d’expression directe, bien conduites, constituent des espaces de liberté pouvant contribuer à forger une opinion citoyenne, à sensibiliser et à former le public pour une participation aux efforts de construction de la nation. Cette mesure de suspension ne concerne pas les émissions sur la santé et celles à caractère ludique, sentimental et culturel à condition qu’elles demeurent dans leur objet.

La présente décision s’applique sur toute l’étendue du territoire national et les éventuels contrevenants s’exposent aux sanctions prévues par les textes en vigueur.

La Direction de la Communication et des Relations publiques

Par :

Laisser un commentaire