ADAMA ZONGO, LE PRÉSIDENT DE LA FEDAP/BC, ARRÊTÉ POUR MALVERSATIONS

Adama Zongo, ancien maire de Tanghin-Dassouri et président de la Fédération associative pour la paix avec Blaise Compaoré (FEDAP/BC), a été arrêté par la gendarmerie nationale le matin de ce  2 avril 2015, a appris Burkina24.

Adama Zongo, ancien maire de Tanghin-Dassouri et président de la FEDAP/BC © DR

Adama Zongo, ancien maire de Tanghin-Dassouri et président de la FEDAP/BC © DR

FEDAP-BC (Fédération associative pour la paix et le progrès avec Blaise Compaoré).

Il est  suspecté  de malversations estimées à environ 100 millions de F CFA dans un dossier de parcelles dans la commune de Tanghin-Dassouri,  a indiqué une source militaire proche du dossier. Il a été placé en garde-à-vue avec une autre personne à la brigade de ville de la gendarmerie de Boulmiougou.

Le ministre de l’administration territoriale, Auguste Denise Barry, avait annoncé au lendemain  de la composition du gouvernement de transition que l’un des chantiers de son département était de remettre de l’ordre dans le domaine foncier au Burkina.

« Le domaine du foncier pue tellement qu’on n’a pas besoin de se rapprocher pour sentir cette odeur-là. C’est dire à quel point, à ce niveau, nous devrons travailler également à revoir un certain nombre de dossiers, les parcelles, etc. pour que les attentes des populations soient prises en compte », avait-il indiqué.

Adama Zongo (élu maire de la commune rurale de Tanghin-Dassouri en 2006 puis en 2013) a été au cœur delitiges portant sur des lotissements dans cette commune.

Il est par ailleurs un proche de l’ancien président Blaise Compaoré et dont l’association qu’il dirigeait, la FEDAP/BC, a soutenu le référendum et la modification de la Constitution. Cette association a été suspendue par les autorités de la transition, pour activités incompatibles avec son objet.

Laisser un commentaire