Que cache la présence de l’Armée Algérienne sur tous les fronts ?

Tout comme la révolution tunisienne, la révolution égyptienne, Burkinabè……

L’armée intervient

Un soldat à Ougadougou (Burkina-Faso), le 30 octobre 2014.

Un soldat à Ougadougou (Burkina-Faso), le 30 octobre 2014.

L’Armée nationale populaire (ANP) est intervenue,  jeudi 5 mars, à Béjaïa pour soit disant réparer les conduites hydrauliques endommagées par les dernières intempéries, et ayant causé une coupure d’eau dans la région de Béjaïa depuis près d’une semaine.

Le repos du guerrier 

L’intervention de l’armée s’opère dans un contexte où les équipes du secteur hydraulique et de l’Algérienne des eaux (ADE) se trouvent débordées face à l’ampleur de la tâche et les dégâts très importants occasionnés.

La réparation des conduites d’eau est un nouvel exemple de l’armée qui diversifie son champ d’action dernièrement. Mardi 3 mars, l’armée s’est impliquée à In Salah dans le but de tenter de calmer les militants anti-gaz de schiste. L’ANP a établi une zone tampon entre policiers et manifestants afin d’éviter les accrochages. Une intervention de ce genre dans un conflit social représente une première pour l’armée depuis le début des années 1990.

Lors des émeutes meurtrières de 2001 en Kabylie, par exemple, l’ANP était restée à l’écart des affrontements entre les manifestants et les services de sécurité (police et gendarmerie). Le même constat peut être fait au sujet des émeutes de 2011, gérées par la police, où l’armée avait gardé ses distances.

De plus, l’intervention de l’ANP à In Salah pour ramener le calme et à Béjaïa pour dévier le lit d’un oued, pourtant à la portée des entreprises de travaux publics, s’ajoutent à la sécurisation des frontières et de la lutte contre la contrebande et le crime organisé. L’ANP s’occupe aussi, et c’est l’une de ses principales missions, de la lutte contre le terrorisme.

L’armée se retrouve donc active sur tous les fronts, même si techniquement certains fronts se situent en dehors du cadre défini par la Constitution. Que cache donc ce retour en force de la grande muette ? Sa mainmise sur le pays, ou la faiblesse des autres institutions de l’Etat, visiblement incapables de faire preuve du même degré d’organisation et de rigueur ? …

One comment

  1. c est vrai que l armé de bras cassés est pathetique et crasseuse
    forcé de constater que l on a faire a des sauvages qui ne veulent rien d autre que la misére pour les autres
    l algerie n a jamais realisé aucune action humanitaire et elle se prend pour les usa comme peut le faire le maroc avec moins de moyen
    c est plutôt l union des sauvages algerienisés

Laisser un commentaire