Burkina Faso: Le domicile du secrétaire général du MPP incendié

30 Octobre 2014 - La mairie et siège du parti présidentiel ont été incendiés à Bobo DioulassoDans la nuit du jeudi 5 février 2015, un incendie s’est déclenché dans le domicile familial du Secrétaire général du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Lassané Tapsoba. Aucune perte de vie humaine n’a été enregistrée, mais les dégâts matériels sont énormes.

Une maison presqu’en ruine, des morceaux de tôles ça et là, des murs tachetés de fumée noire, des motos, un réfrigérateur, des télévisions, des meubles…calcinés. Nous sommes dans le domicile du Secrétaire général du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), de l’arrondissement 12, Lassané Tapsoba,  situé dans le quartier Patte d’Oie de Ouagadougou, où un incendie s’est déclenché dans la nuit du 5 février 2015.A notre arrivée sur les lieux du drame, dans la matinée du 6 février, la consternation et l’incompréhension se lisaient sur les visages. Voisins, amis et connaissances se sont mobilisés pour encourager le sinistré. M. Tapsoba a déclaré que c’est aux environs de 23 heures 45 minutes qu’il a constaté le feu.

« J’étais dans ma chambre quand j’ai entendu un bruit. J’ai d’abord cru que c’est un chargeur qui avait pété. Je suis sorti de la chambre pour constater au 1er salon, mais il n’y avait rien.  Lorsque j’ai été dans le 2e salon, j’ai vu quelque chose sur le divan. Le 1er reflexe a été d’abord de sauver ma famille. J’ai fait sortir ma femme et mes deux enfants. Après j’ai tenté de dégager mon matériel. Malheureusement, le feu a été tellement rapide qu’à moins de 5 minutes, tout le 1er salon était à feu. Je ne pouvais plus y entré », a expliqué Lassané Tapsoba.

Tentant de sortir sur la terrasse selon lui, il a dit s’être rendu compte que celle-ci était pleine d’un liquide glissant. Il a lâché que c’est avec le concours des voisins et des sapeurs-pompiers que le feu a été maîtrisé après 3 heures du matin.

« Selon moi, cet incendie est d’origine criminel. Parce que le lieu d’où le feu est allé (NDLR : sous une fenêtre ouverte du salon), est un emplacement où il n’y a pas de prise ni de fixation électrique. En plus, je ne fume pas et aucun de mes enfants ne fume. Mon gaz se trouve dans la cuisine, à l’extérieur de la maison. Donc je ne sais pas comment, on peut avoir un feu à cet endroit précis et à cette heure de la nuit », a ajouté Lassané Tapsoba, tout désemparé.

Il a laissé entendre que la police est venue faire le constat dans la nuit et a ouvert une enquête pour situer les responsabilités. Même s’il ne veut pas jeter l’anathème sur qui que ce soit, le SG/MPP de l’arrondissement 12, a émis une hypothèse qui l’indigne.

« Si c’est dans le cadre politique, que l’on fasse la politique des débats. C’est mieux que de poser des actes criminels. Parce que n’eût été le fait que je ne dormais pas profondément, tout était parti avec ma famille », a-t-il martelé.
Lassané Tapsoba fait parti des démissionnaires du CDP, qui ont quitté le navire en janvier 2014.

Laisser un commentaire