GUINÉE-BISSAU : JOSÉ MARIO VAZ INVESTI PRÉSIDENT

 

Le président bissau-guinéen, José Mario Vaz, a été officiellement prêté serment devant l’Assemblée nationale populaire de Guinée en présence de plusieurs chefs d’Etat africains et de représentants de pays occidentaux.

La cérémonie d’investiture du cinquième président démocratiquement élu de Guinée-Bissau a eu lieu ce 23 juin 2014 au Stade du 28-Septembre.

Une cuvette pleine de Bissau-guinéens qui espèrent, à travers cette investiture, un changement dans la conduite d’un pays longtemps abonné aux coups d’Etat sanglants et à la guerre civile.

Au Stade du 28-Septembre,  près d’une dizaine de  Chefs d’Etat africains (dont le Sénégal, le Mali, le Burkina, le Nigéria, la Gambie, le Bénin, le Ghana, la Guinée-Conakry, le Niger, le Cap-Vert) et des représentants diplomatiques de pays occidentaux (Portugal, entre autres) sont venus assister à cet événement.

José Mario Vaz a solennellement prêté serment  devant l’Assemblée nationale populaire de Guinée. Un acte qui a été honoré par des coups de canon.

 José Mario Vaz a été élu le 18 mai dernier, au second tour de l’élection présidentielle avec 61,9% des voix face à son adversaire, Nuno Gomes Nabiam, candidat indépendant.

Le nouveau chef de l'Etat bissau-guinéen arrivant au stade du 28-septembre pour son investiture (© Burkina 24)

Le scrutin avait été organisé en même temps que les législatives. Le parti du nouveau président, le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap Vert (PAIGC), ancien Mouvement de libération de la Guinée-Bissau, a obtenu la majorité au Parlement, avec 55 sièges sur un total de 102.

Son investiture marque la fin  d’une transition débutée en 2012.

Le nouveau président a prononcé (en portugais) un discours rassembleur, appelant les Bissau-guinéens à la cohésion nationale. Pour lui, son investiture marque un nouveau départ pour le pays.

Homme d’affaires et ayant dirigé l’unique chambre de commerce du pays, José Mario Vaz  a lancé un appel à ses pairs opérateurs économiques afin qu’ils donnent un nouveau souffle à l’économie bissau-guinéenne.  Il a par ailleurs déclaré la guerre à la corruption et à la coupure abusive du bois.

José Mário Vaz, né le 10 décembre 1957 à Cacheu, a été ministre des Finances de 2009 à 2012 dans le gouvernement de Carlos Gomes Junior, renversé par l’armée en avril 2012. Marié et père de trois enfants, José Mario Vaz  a occupé le poste de  maire de la capitale, selon sa biographie.

Après être installé, il reste maintenant à José Mario Vaz à relever un défi, qui sera permanent : arriver au bout de ses cinq ans de mandat sans être renversé.

Laisser un commentaire